Taser : une caméra pour éviter les dérives

Depuis juin 2001, Amnesty International a enregistré une centaine de cas de décès par électrocution (avec une charge de 50 000 volts) des suites de l'utilisation intempestive du Taser par les agents des forces de l'ordre. De toute évidence, ces chiffres ne sont pas pour favoriser les ventes de l'entreprise ni pour redorer le blason de nos amis les policiers. Pour être bien sûr que ces armes sont utilisées pour de bonnes raisons et pour mieux responsabiliser son utilisateur, Taser a donc développé une caméra qui sera fixée à la crosse du pistolet afin de permettre un enregistrement audio et vidéo à chaque utilisation. Pour ne pas en perdre une miette, la caméra se met à tourner dès que le pistolet est chargé et s'arrête une fois le travail accompli. Pour une meilleure précision, la caméra suit la direction de l'arme. Bien évidemment, elle n'est pas fournie avec le pistolet et est vendue séparément 400 dollars (environ 340 euros). En octobre, Stinger Systems Inc, son concurrent direct, a annoncé un pistolet paralysant équipé d'un système d'enregistrement audio-vidéo, pour un supplément de seulement $200. Ce qu'ils ne disent pas, c'est qui a acheté les armes, s'il y a des acheteurs.

Site officiel Taser

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité