Laissons la parole aux sourds-muets

« C’est dans et par le langage que l’homme se constitue comme sujet » (Emile Benveniste). Partant de ce constat, comment les sourds-muets peuvent-ils s’intégrer dans un monde structuré autour du langage et de la communication qui semble leur fermer définitivement ses portes ? Le langage des signes est un excellent moyen de communiquer, mais il se limite malheureusement aux seules personnes qui en maîtrisent la technique.
Ainsi, pour venir en aide à sa fille et par extension à toutes les personnes souffrant comme elle de mutisme, Fabrice Leblat a mis au point une machine à parler, qu’il a baptisée de son partronyme « Leblatphone ». Après de longues années de recherches, il est parvenu à présenter un prototype édifiant d’ingéniosité. Grâce à 60 touches correspondant à autant de syllabes, ce boîtier portatif permet à son utilisateur de former par association environ 10000 mots courants qui seront retranscrits oralement. Pour un effet plus réaliste, c’est la compagne de l’inventeur qui a prêté sa voix pour enregistrer les 1788 sons de l’appareil.
L’invention de Fabrice Leblat a été récompensée au 105e concours Lépine, remportant le premier prix du Président de la République.
Saluons le courage et la persévérance de ces hommes qui oeuvrent pour améliorer le quotidien des personnes si souvent laissées pour compte.

Pour en savoir plus, lire l’article La Voix du Nord
N’oubliez pas non plus de visiter le site de Fabrice Leblat

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité