iTrainez-vous !

D’accord, l’association Nike + iPod est géniale et tout et tout, mais que se passe-t-il si vous êtes de ceux qui détestent Nike pour ses pratiques de travail révoltantes (sans parler d’Apple dont la réputation n’est pas beaucoup plus glorieuse) ? Il existe un service appelé iTrain qui vous promet de vous aider à faire la peau à votre embonpoint grâce à une série d’exercices dictés sur le lecteur MP3 de votre choix. Il suffit de visiter leur site Web et de télécharger des programmes de fitness complets (iTread, iCycle, iSculpt, etc) dictés par des coaches professionnels. Par exemple, Nick Narvaez vous guide tout au long d’une série d’exercices intenses de levée de poids d’une durée de 60 minutes. Grace Lazenby, elle, veille à ce que vous bougiez en permanence pendant une séance de cardio-training. Trop fun!

Vous pouvez acheter des sessions d’entraînement individuelles ou bien vous abonner au programme complet moyennant un forfait annuel de $49,99.

Voir le site iTrain.com
Découvrez également la salle de gym pour enfants et pour avoir des fesses bien fermes, pensez au coussin remodelant, c’est pas fatigant!

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. il est étonnant pour un site de gadget de venir pointer du doigt « Apple, dont la réputation n’est pas beaucoup plus glorieuse ».

    Je m’étonne de ce parti pris, à longueur de billet, contre le Mac ou l’iPod, qui sont souvent assortis de commentaires désobligeants.

    C’est vrai qu’Apple, qui porte haut un certain nombre de valeurs issues de la contre-culture des années 60 et que cela exige que d’un bout à l’autre de la chaîne, on soit particulièrement attentif aux conditions dans lesquels nos objets quotidiens sont fabriqués.
    En tant qu’utilisateur du Mac depuis 22 ans et qu’actionnaire d’Apple je suis le premier à clâmer haut et fort cette exigence.
    Et s’il reste encore, ça et là des contrats passés avec des sous-traitant peu scrupuleux, dès qu’Apple les découvre, ces sous-traitant sont contraints de changer de pratiques au risque de perdre les marchés, même si souvent cela peut entraîner des surcoûts, cela est aussi un gage de qualité des produits fabriqués.

    Maintenant, attachons nous à regarder tous les autres produits que vous vantez à longueurs de colonnes.

    Comment pensez-vous que certais fabriquants d’ordinateurs arrivent à obtenir des tarifs beaucoup sensiblement plus bas ? pour des produits dont la durée de vie ne dépasse rarement plus d’un an ?

    La réalité c’est que tous les gadgets que vous vantez à longueur de colonne sont fabriquées par des petites mains travaillant entre 50 et 80 heures de travail, pour des salaires de misère, vivant dans des conditions d’exploitation que le monde ouvrier, dans les pays occidentaux, en Europe en particulier connaissaient encore il y a moins de cinquante ans.

    Je ne ferais pas ici le récit des combats menés de haute lutte par les mouvements ouvriers, les syndicats, les associations de défense de l’environnements, et portés par les partis politiques pour mettre un terme à cette exploitation effrennée. Il a fallu plus de deux siècles pour que ce constituent des droits sociaux et environnementaux à la hauteur des enjeux.

    Il faudra aussi à ces pays émergents du temps pour accéder au même niveau de rémunérations et de protections que nous avons ici en occident, ils n’y échapperont pas car l’être humain, y compris en Asie, en Afrique, à l’Est de l’Europe ou en Amérique latine, aspire à une qualité de vie comparable à la notre.

    Vous êtes les premiers à faire la promotiion de ces gadgets, à rêver de remplacer votre téléphone ou lecteur mp3 âgé à peine de quelques mois, pour le nouveau modèle, toujours plus puissant, toujours moins cher, fabriqués par ces serfs des temps modernes, et dont le renouvellement acceléré apporte une contribution de plus en plus sensible aux probl!èmes des traitements des déchets.

    Pas une marque au monde d’ordinateur, de souris, de clavier, d’enregistreur, de lecteur DVD, d’écran plasma, de lecteur GPS, d’électronique embarquée à bord de nos véhicules, n’échappe à cette règle.

    Alors vous avez raison de faire un commentaire critique concernant Apple qui devrait faire preuve de plus de sélectivité dans le choix de ses fournisseurs, notamment en terme de clauses sociales et environnementales.

    Mais je vous propose d’aller plus loin, d’assortir vos commentaires de chacun des nouveaux produits dont vous faite la promotion de billet en notices, des même exigences.

    Sinon, vous vous trouverez dans la situations de ceux qui s’en prennent au maquereau du trottoir d’en face, et qui d’humeurs en commentaires, passent leur vie à faire la promotion de la prostitution, dans la plus parfaite hypocrisie, en demandant passes toujours moins chères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité