La biométrie s’invite dans les écoles

Les petits romains vont désormais apprendre à utiliser leurs doigts pour faire autre chose que des avions en papier. Les écoles locales vont installer un système biométrique d’analyse d’empreintes digitales pour permettre aux élèves de payer leurs repas à la cantine. Jusqu’ici, les élèves devaient saisir leur numéro d’identification, un système particulièrement lent et bourré d’erreurs. Pour les administrateurs de la ville, le nouveau système accélérera considérablement le service dans les cantines.

Mais ce système suscite quelques inquiétudes auprès des parents les plus conservateurs et paranoïaques. Bien que l’identification par empreintes digitales demeure facultative, certains parents estiment qu’on ne laisse pas réellement le choix à leurs enfants. Pour moi, le seul inconvénient d’un tel système est que si jamais une brute épaisse a la bonne idée de piquer l’argent du dessert d’un autre gamin, le seul moyen possible est de lui couper le doigt. Aïe aïe aïe.
Après tout, ce ne sont jamais que des empreintes digitales. Ce n’est pas comme si on implantait des puces RFID sous la peau des élèves. Ca, ce sera seulement l’année prochaine.

Plus d’infos

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Salut,

    Pour avoir travaillé chez un éditeur de logiciels spécialisé dans le contrôle d’accès pour les établissements scolaires je me permet d’amener un petit commentaire dans ce post. En effet il est bien indique que cela concerne ROME. car en France la CNIL n’accepte pas les lecteurs d’empreintes digitales dans cette utilisation là. Aujourd’hui en France la biométrie à commencé à faire son entrée dans les établissements scolaires par le biais de lecteurs de contour de la min (Autorisé par la CNIL). Ce qui implique des contraintes car en grandissant le contour de la main change forcément. Seuls certains établissements Français privés passant outre la CNIL on mis en place des lecteurs d’empreintes digitales. Mais ils sont peu nombreux. Du coup la CNIL a précisé que’elle allait se pencher sur ce problème et y réfléchir.

  2. Ce système de reconnaissance pour les self n’est pas nouveau… En 1ère au lycée, je l’utlisais deja.(je suis actuellement en 4eme année à la fac). On mettait notre pouce pour nous identifier et j’avoue que ca marchait plutot bien. C’est sur qu’on y gagnait en rapidité…
    Je crois en effet qu’apres que je sois partis, ils sont passés aux contours de la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité