En un clic, offrez-vous votre dose de beurre quotidienne

Si le matin au réveil vous avez la flemme de couper le morceau de beurre de vos tartines ou ne vous en sentez pas la force, voici un petit gadget qui s’occupe de tout, tout en veillant à votre ligne. Cette machine mesure précisément des portions de 35 calories à la fois. Enfin rappelez-vous tout de même que le beurre est constitué de 100% de graisse.

Idéal pour tous ceux et celles qui se sentent obsédés par le comptage du nombre de calories absorbés, ce gadget calcule vos rations quotidiennes, compte précisément le nombre de calories et vous aide à perdre du poids. Ce distributeur de dosettes coûte 20 dollars.

Page produit

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Depuis quand le beurre est-il composé à 100 % de beurre. Il y a 9 calories par gramme d’huile, il n’y en a que 7,5 pour le beurre.
    L’huile contient 100 % de lipides
    Le beurre en contient 83 % et 15 % d’eau, plus des protéines, des glucides, du calcium, du fer, du magnésium, du phospore, du potassium, de la vitamine A, de la vitamine E et un peu de carotène.

  2. il y a vraiment des mecs chiants dans la vie ou alors ils n ont vraiment que ca a foutre ce qui est vraiment dommage pour eux
    je suis désolé gorka mais tu sers à rien

  3. Obtenu à partir du lait, le beurre concentre sa matière grasse. Il est défini réglementairement comme comportant au moins 82 % de matière grasse et au plus 16 % d’eau.
    Donc votre remarque comme quoi le beurre contient 100% de matière grasse est fausse !

    À bon entendeur

  4. Soyez plus indulgents !!!
    Les erreurs arrivent parfois, en plus c’était une remarque « humouristique » qui ne fausse même pas l’info.
    (excellente remarque Sylvain:))

  5. La remarque de Sylvain n’est pas si excellente en ce sens qu’il est évident que Gorka se trompe entre 100% beurre et 100% graisse quand il reprend un extrait du texte mais que sa démonstration attaque l’hypothèse du 100% graisse, donc qu’il a bien lu l’article, lui. La remarque de sylvain est donc surtout bêtement ricanante. Et prouve qu’il n’a pas bien suivi et aurait du s’abstenir de commenter.. De plus, de l’huile mélangée à du vinaigre donne une base de vinaigrette, ce qui n’est pas le cas avec du beurre. On croit rêver !

    Quant à l’intervention de Patrick, quoique se voulant apaisante, elle n’en félicite pas moins Sylvain qui attaque Gorka de façon odieuse. On remettrait la peine de mort pour moins que ça !!! (lol)

    Pour ceux qui n’auraient pas compris, je plaisante.

  6. Les corps gras font partie d’un ensemble complexe de composés organiques, les lipides, présents dans les tissus animaux et végétaux. Ce sont des lipides simples, caractérisés par leur insolubilité dans l’eau et leur toucher onctueux.
    Au point de vue chimique, les corps gras sont des composés du carbone, de l’hydrogène et de l’oxygène, qui appartiennent à la catégorie des esters, combinaison d’un trialcool, le glycérol, et d’acides organiques particuliers, les acides gras.
    L’histoire des corps gras se confond avec celle de l’humanité. On retrouve des lampes à huile et des chandelles chez les Égyptiens qui connaissaient aussi le pouvoir lubrifiant des huiles, utilisées pour déplacer les matériaux lourds et graisser les essieux des chars. Ils se servaient également des huiles de palme et d’olive. Homère mentionne l’usage de l’huile d’olive pour faciliter le tissage par graissage des fibres. La fabrication du savon était connue du temps des Phéniciens, plusieurs siècles avant notre ère. Pline décrit les savons, et spécifie même qu’il y en a des durs et des mous.
    Depuis des millénaires, les huiles sont employées dans la décoration des murs et des maisons, soit en mélange avec des couleurs, soit comme produit de protection des fresques. Dans l’Antiquité, les bateaux étaient rendus étanches par des mélanges de cires, d’huiles et de goudron. Les moulins pour presser les olives étaient connus en Égypte, en Grèce et à Rome. Ces pressoirs se retrouvent en Gaule romaine au IIe siècle de notre ère, avec leurs scourtins en fibres végétales. Les usages les plus nobles sont cependant ultérieurs, et débutent au Moyen Âge dans les domaines religieux, médical et artistique.
    De la médecine médiévale nous viennent les huiles camphrée, iodée, goménolée. Les vernis transparents apparurent ensuite, à base d’huiles siccatives et de résines naturelles. Les siccatifs ne se répandirent qu’après Van Eyck au XVe siècle.
    Si les propriétés étaient connues, la nature chimique restait mystérieuse. Il faut attendre les travaux de Karl Wilhelm Scheele en 1779 pour savoir que le glycérol fait partie des corps gras. Mais ce n’est que vers 1815 que Michel Eugène Chevreul (1786-1889) prouve la nature chimique exacte d’un corps gras, à savoir une combinaison du glycérol avec des acides gras.

  7. Yann, je prennais le commentaire de sylvain comme une paisanterie.
    Effectivemetn vu sous cet angle il se peut qu’il ai voulu enfoncé Gorka … Seul l’intéressé pourra nous répondre.
    Mais ce commentaire m’a fait plus pensée à une boutade pour détendre la discussion qu’à une attaque en règle.
    En attendant soyons un (poil) moins sérieux :)

  8. Vous savez, pour certaines personnes, voir que du beurre fait 100% de MG, ca les fait autant hurler que si on vous disait que c’est microsoft qui fabrique les Ipod… alors soyez indulgent aussi !!! la remarque de Gorka (si on « excuse » le 100% de beurre…permettra à certain de se coucher moins con ce soir !)

  9. Le copier coller. Qui dit mieux?
    Pas un mot sur l’ inventeur !
    Un paquet de mecs cherchent depuis  » Belle Burettes »
    comment se servir du beurre sans couteau ?
    Bonne chance…a son engin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité