Un DVD d’1 Téraoctets

Alors que la guerre entre le HD-DVD et le Blu-Ray ne fait que commencer, les chercheurs sont déjà au travail pour trouver la future génération de disque de stockage. On a déjà parlé des disques holographiques, une technologie pleine de promesses, qui permettra de stocker plus d’un téraoctet de données sur un disque. Aujourd’hui, on voit pointer le nez d’un concurrent pour ce futur nouveau format : le Two-Photon 3-D Optical Data Storage system (ce qui en bon français donne quelque chose comme : système de stockage de données optique 3D à deux photons.

Développé par l’équipe du docteur Belfield de l’Université de Californie, ce nouveau système permettrait de stocker jusqu’à 1To de données sur un DVD. D’autres chercheurs étaient arrivés à cet exploit mais aucun n’était arrivé à relire les informations sans les détruire, et c’est là que Belfield est intervenu. En effet, la lumière est utilisée pour graver les DVD et les lire, et au moment de la lecture, la lumière ne faisait pas la distinction entre la lecture et l’écriture, détruisant ainsi les données. La technique de Belfield utilise deux lasers avec des longueurs d’ondes différentes pour écrire sur le disque, ce qui crée une image très spécifique pour chaque données, pour relire ces données sans les détruire, il a modifié la couleur et la longueur d’onde de la lumière. Il vient de recevoir 270.000$ pour continuer ses recherches, on devrait certainement voir des disques holographiques sortir avant cette technologie.

Mais qui sait, peut-être un jour lirez-vous ici ce titre : Disque Holographique vs Disques 2 photons : la guerre fait rage.

Page de l’UCF [ via Newlaunches]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « La technique de Belfield utilise deux lasers avec des longueurs d’ondes différentes pour écrire sur le disque, ce qui crée une image très spécifique pour chaque données, pour relire cette données, il est arrivé a modifié la couleur et la longueur d’onde de la lumière pour ne pas détruire ces données. »

    Fautes de grammaire mises à part, on a fait plus clair!!!

  2. Bon, après lecture de l’article d’origine, voici ma traduction:
    « Pour écrire sur le disque, la technique de Belfield utilise deux lasers de longueurs d’onde différentes, ce qui permet de graver sur sa surface une empreinte particulière, beaucoup plus précise que ce que permettent les techniques actuelles. En modification les longueurs d’onde des lasers, l’équipe californienne a pu développer un procédé non-destructif de lecture des informations gravées. »
    Je ne dis pas que c’est parfait (je n’ai pas cette prétention, non, non), mais j’espère que c’est plus clair.

    Par ailleurs, il me semble important de souligner que le procédé ne se limite pas au facteur de forme actuel. il pourrait également être utilisé sous la forme d’un petit cube. Enfin finies les éternelles galettes (aujourd’hui énormes) de 12 cm :-)

  3. C’est quand même du n’importe quoi et finalement prétentieux…La SYNTAXE n’était pas parfaite (virgules mal placées mais le texte était clair et compréhensible Ton texte est encore plus bancal!! Il faudrait déjà lire :
    En MODIFIANT (et non « modification » ca ne veut plus rien dire) les longueurs d’onde des lasers, l’équipe californienne a pu développer un procédé non-destructif…
    En plus tu as ajouté des mots inutiles (empreinte beaucoup plus précise….On parle d’empreinte spécifique, pas de précision..Tu sors cela d’ou??). Il vaut mieux parfois s’abstenir, tu as cru que nous étions idiots? Ou tu te prends toi même pour quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité