Irrigateur nasal en direct du, vous avez deviné, Japon

nasalwash.jpg


Au lieu de se moucher comme nous, les japonais aiment s’irriguer le nez avant d’expulser leur mucus. Ce n’est pas très différent des bombes qu’on peut acheter en parapharmacie pour se laver le nez sauf qu’on peut remplir soi-même le flacon. Le gadget s’adapte bien dans les narines et propulse une solution d’irrigation, qui est composée d’eau et d’un peu de sel. On n’est pas certain de la fonction du sel (tuer des bactéries peut-être ? à vous de nous le dire) mais ce qui compte, c’est que le procédé est sans douleur.

J’ai un ami qui est complètement accroc à sa bombe d’irrigation nasale, il m’en a même offert une pour que j’essaie. J’ai arrêté de l’utiliser le jour où je l’ai surpris dans ma salle de bain en train de s’irriguer le nez avec la bombe qu’il m’avait offerte.

Page produit [Amazon via Gizmo Diva]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La fonction du sel ? tu n’as jamais magé ses crottes de nez étant petit ? ou alors tu n’a jamais eu une larme qui coule sur ta joue jusqu’au coin de tes levres ? bon, et bien c’est pas spécialement sucré comme gout… et bien là c’est pareil… On essaie juste d’imiter le « liquide lacrymal », essentiellement aqueux (près de 99 % d’eau). Il contient, entre autres, du chlorure de sodium, du lysozyme et des lactotransferrines. Il est sécrété par la glande lacrymale principale située en arrière du bord supérieur de l’orbite de l’oeuil…

  2. En fait le nez est une zone particulièrement vascularisée, et partage son afflux sanguin avec le cerveau. Il est donc hautement préférable que le liquide destiné à nettoyer cette partie sensible se rapproche, autant que faire se peut, du sang lui-même, en salinité et en pH, afin de limiter les échanges avec celui-ci. On appelle généralement un tel liquide sérum physiologique, ou sérum phy.

    Mais les japonais sont loin d’être les premiers. Le yoga, par exemple, préconise le nettoyage des fosses nasales chaque matin.
    Les bénéfices sont multiples : irrigation des sinus, traitement des sinusites et des rhinites, amélioration du confort respiratoire, décongestion, et bien entendu drainage des divers mucus que LACRYMAL a si poétiquement appelé « les crottes de nez » 😉

  3. Cours demédecine, aujourd’hui, les nerfs :

    La substance grise et les ganglions renferment les corps des cellules nerveuses, tandis que la substance blanche et les nerfs sont formés uniquement de fibres.
    Les fibres (dendrites et axones) observées dans la substance blanche et dans les nerfs sont les prolongements des corps cellulaires (multipolaires ou bipolaires) observés dans la substance grise et dans les ganglions spinaux.
    L’ensemble formé par un corps cellulaire et les fibres qui s’y rattachent constitue la cellule nerveuse, ou neurone.

    Les cellules nerveuses sont de forme irrégulière et sont dites multipolaires. Les sommets de ces cellules multipolaires portent des prolongements qui sont le plus souvent rugueux et ramifiés comme les branches d’un arbre : ce sont les dendrites (du grec dendron, arbre). L’un d’eux, cependant, est lisse et semble dépourvu de ramifications : c’est l’axone.
    Le contenu cellulaire présente un aspect qui varie. Parfois, le cytoplasme a un aspect marbré dû à des amas, ou corps de Nissl, faits de réticulum très dense. Parfois, il semble formé de filaments enchevêtrés, ou neurofibrilles. Parfois enfin, il montre des dictyosomes nombreux et serrés donnant l’impression d’un réseau continu (réseau de Golgi).
    Un nerf contient des fibres – axones ou dendrites – entourées d’une gaine isolante présentant de loin en loin des étranglements. La partie externe de la gaine est formée de cellules en manchon, unies bout à bout : c’est la gaine de Schwann. La gaine de Schwann, fine et continue, est séparée de la fibre par une gaine de myéline épaisse et interrompue au niveau des étranglements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité