Les batteries EEStor trouvent leur première application

EEStor, la société qui fabrique des batteries apparemment 10 fois plus puissantes que les autres, a annoncé la sortie imminente de son tout premier produit. L’une de ses batteries équipera donc la voiture que vous voyez ici en photo et qui est annoncée pour le courant de l’année.
A en croire le fabricant, une voiture équipée d’une unité de stockage d’énergie électrique (EESU) ne consomme que l’équivalent de 7 euros d’électricité pour parcourir une distance de 800 km. A titre de comparaison, un véhicule classique équipé d’un moteur à combustion interne consomme en moyenne 46 euros d’essence pour couvrir la même distance.

La société affiche de grandes ambitions : non contente d’alimenter des véhicules électriques, elle projette à terme de « remplacer la batterie électrochimique » que l’on trouve notamment dans les ordinateurs portables, ou qui est utilisée pour stocker l’électricité dans les installations électriques et pour stocker l’énergie solaire et éolienne. Une telle initiative pourrait véritablement changer le monde.

Source

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui, en roulant à 50 Km/h sur autoroute, on pourra peut être atteindre ce bon rendement.
    Au moins, on sera sur d’une chose, il y aura moins d’accidents mortelles sur les routes à cette vitesse :-)

  2. 46€ 800km… dans les traductions faudrait mettre les prix a la sauce europeenne aussi :p

    derniere remarque 😉
    800km certainement mais je voudrais bien voir en combien de jours/mois en comptant les temps de charges…

  3. 46 € / 800km c’est pas franchement extraordinaire… ça correspond à une voiture qui consomme un peu moins de 6L/100km (en prenant 1L = 1 euro), hors la plupart des petites voitures diesel récentes consomment à peu pres ça. Meme une Ibiza Cupra 163cv en 1.9L diesel consomme environ 6L/100km avec une conduite normale (meme 5L sur les longs trajets). Après il reste à savoir si les 800km annoncés sont une moyenne urbaine/extra urbain/autoroute, ou l’autonomie maximale en conditions optimales :)

  4. Ma voiture consomme environ 46 euros aux 800 kms . Ce qui n’a rien d’anormal . 46 / 8 = 5,75 euros aux 100 kms , soit 4,5 litres d’essence aux 100 kms .
    Mais ici , il s’agit d’une consommation électrique et non d’essence pour ceux qui n’auraient pas remarqué .

  5. Il ne faut pas croire n’importe quoi!
    Les batteries annoncées sont très proches des super condensateurs céramiques multicouches.
    Or un condensateur a une tension qui chute très vite (contrairement à une batterie) et il est nécessaire de relever (vers 12V par exemple) la tension pour pouvoir l’exploiter. Ce boost génère une perte de 15% minimum et d’autre part il n’existe pas de composants de commutation pour le fabriquer car il est difficile de commuter vite (10 KHz minimum sinon c’est audible!)et avec de la puissance 1000 – 10000 A. Pour exemple 1000A*12V donnerait environ 16 CV…et si l’on passe à des tensions élevées (pour réduire les courants), l’élément diélectrique (isolant) du condensateur prend de plus en plus de place (pour faire des 1 F on travaille en général à 2.7 ou 4 V maximum) !
    Alors l’idée est bonne pour lever des fonds, mais charger en 5 minutes sans faire tout péter puis décharger sur 800 km…ouah !

  6. Le but de ce condensateur est de se comporter comme une batterie. Sa révolution se résume à son rapport énergie/poids un peu extravaguant. Nous sommes capable aujourd’hui de contrôler la décharge de condensateur afin de ne pas « vider » leur contenu exponentiellement.
    Certes la charge sera difficile à gérer (environs 1000 volts et 1200 ampères) mais le projet couplé aux développements du BLC permettra peut être d’avoir des voitures aux comportements explosifs à des rendements jamais égalé (BLC) et à des couts raisonnables.
    Restons patient et attendons le résultat !

  7. D’après Zenn Motor, la CityZenn prévue pour l’automne 2009 pourra rouler pendant 400km et atteindre la vitesse de 125km/h. En passant, c’est un produit Québécois fabriqué à St-Jérôme (au nord de Montréal), à 2 pas de chez moi. Pour l’instant, on ne peut rouler avec une Zenn sur les routes du Québec et elles sont toutes vendues aux États-Unis (….Ouais, je sais…) mais le gouvernement Québécois se prépare à changer la législation. :-)

  8. Puisque ce n’est pas une batterie, mais bien une version améliorée d’un super condensateur, le temps de charge se limite à quelque minutes et le dispositif peut relâcher un quantité d’énergie plutôt terrifiante. Cependant, la question encore non répondu à l’instant est: est-ce que le dispositif existe réellement??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité