Une société française écrit un chapitre du marché du papier électronique, ou e-paper

e-paper.jpg
La société française, cocoricocoboy, Nemoptic et le japonais Seiko Instruments Inc. (SII) ont signé un accord industriel majeur pour la production de papier électronique, ou e-paper, en quantités suffisantes pour le plus grand bien de nos arbres.
Les écrans LCD bistables de Nemoptic seront fabriqués au Japon et les premiers produits sortiront avant la fin de l'année, selon le communiqué de presse.
Concrétement, e-books, journaux électroniques et tout autre gadget pouvant faire appel au papier électronique deviendront réalité dès 2008, en noir et blanc ou en 32'000 couleurs, selon les créateurs de goodies.
« La disponibilité d'une capacité de production en grande série va engendrer un changement radical sur le marché des écrans e-paper », indique Jacques Noels, le PDG de Nemoptic.

IMG_Madrid2.JPG

La société Nemoptic produit déjà des étiquettes électroniques, comme ci-dessus, dont disposent désormais presque tous nos hypermarchés sur leurs rayons, et des écrans à matrice passive.

Communiqué de presse [Nemoptic]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il est intéressant de noter que c’est Nemoptic qui paye Seiko pour utiliser sa chaine de production, et pas l’inverse.
    Il s’agit d’un effet de manche pour amorcer une fois de plus la pompe à capitaux, auprès des investisseurs.
    Le chiffre d’affaires reste proche de zéro, symptome d’une absence de ventes chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité