Cher: 4 milliards de dollars la bourde, la faute à qui?

techmeme-thumb.png
Comment une rumeur peut-elle se métamorphoser en un Tsunami financier en quelques minutes? Serait-ce une des conséquences de cette chimère appelée "l'effet papillon"? Ce qui est arrivé à Engadget (propriété d'AOL) ne réjouit personne.
Hier, le site concurrent de Gizmodo (propriété de Gawker Media relayé en français par Vnunet), concurrent mais respecté, postait une brève qui allait avoir de lourdes répercussions. Après avoir eu connaissance d'une note interne envoyée aux employés d'Apple faisant état de délais de sortie de l'Apple iPhone et du système d'exploitation Leopard, Engadget a imprudemment publié ce qui n'était à cette heure qu'une rumeur non vérifiée.
Ryan, qui arrache un énorme travail pour Engadget, n'aurait certainement pas prévu, comme le rapporte Ars Technica, que des millions d'actions Apple allaient être mises en vente à peine quelques minutes après la publication de la fausse nouvelle, faisant chuter le titre de 3% et par conséquent occasionnant la perte de millions de dollars à certains (estimée à 4 milliards de dollars par Valleywag).

graph.jpg
Il serait facile de jeter la pierre à Engadget et à Ryan, mais le simple fait de ne pas avoir pensé à rajouter "Rumeur:" avant une brève publiée sur un blog, comme nous nous attachons toujours à le faire, suffit-il à expliquer une telle marée financière?
Si l'on ne vous jette pas la pierre Pierre, enfin... Ryan, c'est parce que ce petit jeu des spéculations en bourse, sur la base de rumeurs plus ou moins fondées ou plus ou moins confirmées, est compètement imprévisible et n'engage que la responsabilité du spéculateur, à notre avis. Contrairement à ce que pourrait dire un certain président à la retraite, nous ne sommes pas, comme en politique, dans une situation où "les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent".
Dans cette affaire, un petit malin (qui doit aujourd'hui se cacher dans une grotte pour ne pas être retrouvé par la SEC) a cru intelligent d'envoyer un faux mémo en interne chez Apple, mémo immédiatement relayé sur Engadget, qui a omis, dans sa précipitation, d'apposer le warning "Rumeur:" devant l'info et d'en vérifier soigneusement la source. Un autre petit malin de Golden Boy branché Geek l'a pris pour argent comptant et s'est rempli les poches (à cette heure il doit faire la fête à Gstaad). Alors? La faute à qui? Qu'en pensez-vous? En tous cas cela ne change en rien le respect que nous pouvons avoir pour le formidable travail d'Engadget (le graphique de trafic ci-dessus, emprunté à alexa.com, montre que nous ne sommes pas les seuls et que nos deux blogs se suivent comme deux jumeaux dans le coeur des fous de gadgets).

Ah, au fait, Apple a officiellement confirmé son calendrier après cette bourde: l’iPhone sortira en juin et Leopard en octobre 2007.

Cet article a été librement adapté d’une note de Brian Lam publiée sur Gizmodo.

Don’t believe everything you hear: iPhone and Leopard NOT delayed [Jacqui at Ars]
Apple has a Worm..Can that Worm [WSJ Blogs]
Fake Memo Roils Apple Stock; Investors Call for SEC Probe [Biz 2.0]
Engadget sends Apple stock plunging on iPhone rumor [CNet]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour sauver le soldat Ryan, moi je dis que ca sent le délit d’initié à plein nez… Provocation d’une chute boursière, puis vente massive d’actions…

  2. Je dis peut être une bêtise, mais normalement, quelqu’un faisant un délit d’initié cherche plutôt à faire monter artificiellement un cours plutôt que de le faire chuter (à l’exception de la concurrences). J’aimerais bien comprendre ce que ça pouvait apporter de faire ça, de plus, j’aimerais comprendre comment l’annonce de la sortie d’un produit conduit à la chute du cours.

  3. Le délit d’initié c’est de connaître une information à laquelle peu de gens ont accès afin de profiter d’un effet d’annonce faisant grimper un titre avant tout le monde …

    Dans ce cas il n’y a pas délit d’initié car pas d’information confidentielle …

    Alors … avantage de faire chuter le cours d’une action :

    1) je crée une fausse rumeur … à force de ventes, l’action qui valait 100 ne vaut plus que 90;
    2) j’achète les actions à 90 et je dénonce la rumeur;
    3) l’action remonte à 100 (peut-être même un peu plus par un mouvement d’achat important);
    4) je revends mes actions achetées 90 l’unité à 100 l’unité.

  4. ben peut y’avoir délit d’initier dans le sens suivant:

    1)J’ai un pote qui travaille dans une boite ou qu’a les moyens d’y faire passer une fausse rumeur.
    2)Je m’arrange avec lui pour qu’il fasse transmettre la rumeur de manière discrète façon confidentiel en sachant qu’elle sera transmise sur le net directement, en gros il utilise quelqu’un qu’il sait être une « balance ».
    3)Le cours de l’action baisse, j’achète un max.
    4)La rumeur est démentie l’action remonte suite aux ventes et aux rachats.
    5)On partage les gains lui ne risque rien si la « balance » se fait choper il n’aura qu’a nier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité