La guerre des formats vidéo est déclarée

videowarrrrrrrs.jpg
Le Blu-ray dominera l'industrie dans trois ans. Sinon ce sera le HD DVD. L'opinion générale est que de toutes façons ce sont les derniers supports vidéos physiques existants sur notre vieille Terre et que nos futures vidéos seront hautement portables ou ne seront pas. Et dire que certains s'en réjouissent.
La convergence numérique qu'elle s'appelle. Un monde merveilleux où les films voyagent de notre lecteur multimédia mobile au téléviseur en passant par le PC par ondes radio, sans câbles disgracieux ni boîboîte.
Mais mais mais mais mais, ce n'est pas pour autant que la guerre des formats s'appaisera pour autant. Bien au contraire.

Et l'on parle ici d'une bonne vingtaine de formats différents, dont voici déjà un aperçu non exhaustif des plateformes de support existantes:

Amazon Unbox. Xbox 360 Marketplace. Amazon Unbox sur TiVo. Wal-Mart. San Disk USB TV. Apple iTunes. Sony Internet Video Link. BitTorrent. Netflix. Slingbox. Vudu. Joost.

Toutes possèdent un catalogue complet, une façon plus ou moins restrictive de lire les vidéos proposées et un écosystème bien à elles, comme celui de Microsoft-Vista-XBox360-Zune ou Apple-iTunes-AppleTV. Mais Hollywood ne vend de catalogue complet à aucune de ces plateformes. Il faut partir à la pêche dans différents océans pour goûter à toutes les espèces de poissons, sans qu’aucun poissonier ne se charge de réunir tous les titres sous une même enseigne.
Bienvenue dans le monde du N-format où il faudra deux, voire trois ou quatre souscriptions à des services incompatibles entre eux pour être sûr de pouvoir visionner le film ou la série de son choix. De quoi nous faire regretter le bon vieux temps des Blu-ray et HD DVD.

Traduction et adaptation (résumé) d’un article de Matt Buchanan pour Gizmodo.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Maintenant, il ne suffirait plus de sa mémoire défaillante pour évoquer une oeuvre à ses enfants ?
    Il ne suffirait plus de ses deux oreilles pour voir un film ?
    Il ne suffirait plus d’être pour pouvoir parler ?
    Alors que la technique nous permet dès aujourd’hui d’avoir des livres, des films, des musiques, pourquoi, cette même technique invente-t-elle des barrières ?
    Comment faire ? Ralliez vous au drapeau rose marqué d’un coeur blanc : celui de la liberté des oeuvres, des auteurs et du public !

    (Au fait, merci a Appollo et Lewis Trondheim pour leur fabuleuse BD : Ile Bourbon 1730…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité