L’avion qui frôle l’eau

wig_avion.jpg

Des scientifiques chinois ont conçu un avion capable de voler à une soixantaine de centimètres au dessus de la surface de l'eau. L'avion WIG (pour Wing in Ground) peut voler jusqu'à 300 kilomètres/heure, avec une masse au décollage de quatre tonnes, tout en consommant moitié moins qu'un avion traditionnel.

Et les chercheurs à l’origine du projet ont prévu de développer dans les dix ans à venir un prototype capable de décoller avec une masse de 200 à 400 tonnes. L’idée derrière le concept du WIG est de se substituer aux transports maritimes, avec l’avantage de vitesses aériennes cinq à soix fois plus élevées que les vitesses maritimes.

Les plans de développement prévoient non seulement des versions cargo pour le transport, mais aussi des versions passagers (50 places) à l’horizon 2013, et d’éventuelles versions militaires ne sont pas exclues, notamment pour la surveillance aux frontières.

Le nom de l’avion fait référence à la réduction de trainée observée sur un aéronef volant à une altitude de l’ordre de deux fois son envergure au dessus de n’importe quelle surface, et donc de l’eau. C’est ce qu’on appelle l’effet de sol, qui fournit une poussée verticale supplémentaire, et permet d’économiser jusqu’à un tiers du carburant.

Le principal point à éclaircir dans ce projet reste la règlementation: l’administration de l’aviation civile chinoise doit en effet se prononcer par rapport aux vols à très basse altitude, pour lesquels il n’existe aujourd’hui aucune disposition.

[Brisbane Times]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les chinois non rien inventés, l’ekranoplane existe depuis plusieurs années, les russes en avaient des les années 50.
    Voir Wikipédia pour plus de détails

  2. Voici le lien vers l’article de Wikipédia sur l’effet de sol sur lequel s’appuient les ekranoplanes (pour reprendre la terminologie russe).

    Concernant l’altitude de vol, l’article du Brisbane Times citant une dépêche Reuters indique bien une altitude de vol de deux fois son envergure, alors que Wikipédia parle du cinquième ou du dixième de cette envergure, ce qui serait plus compatible avec les 60 cm.

    Et au passage, en français, on appelle ce genre d’engin un navion: non pas parce que ça se prononce comme un naricot, mais parce que c’est la contraction de navire-avion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité