Une maison en pixels liquides

Visiblement, les gars du MIT ne connaissent pas vraiment le sens du mot limite.

Ce pavillon à eau numérique sera construit pour l’exposition espagnole de Saragosse l’année prochaine. Les rideaux d’eau sont contrôlés par un logiciel qui pilote des vannes permettant de faire jaillir l’eau à des endroits précis, créant ainsi des ouvertures à différents endroits.

Le résultat est saisissant, puisqu’ils arrivent notamment à écrire sur l’eau avec des pixels liquides, comme le montre la vidéo du projet après le saut.

Lisez d’abord ceci pour vous préparer à visionner la vidéo, qui laisse pantois: le pavillon, qui héberge à la fois un café, une zone publique et un espace d’exposition, sera couvert par un toit qui peut s’abaisser s’il y a trop de vent, tandis que la facade du batiment pourra être utilisée comme écran d’affichage, avec des textes, des dessins et des motifs générés par l’eau.

On parle ici de pixels liquides, un concept qu’explique très bien Carlo Ratti du MIT: « pour comprendre le concept d’eau numérique, il faut imaginer une espèce d’imprimante à jet d’encre géante, qui contrôle la chute des goutes d’eau ».

Et comme si ce n’était pas assez magique, des senseurs détecteront l’approche des gens et écarteront les eaux, même si les gens ne s’appellent pas Moïse. On pourra donc entrer dans le bâtiment par n’importe quel mur. Une véritable subversion des fondamentaux de l’architecture se prépare donc au fil de l’eau.

Ouvrez le parapluie, la bouche bée, et cliquez sur le bouton lecture.

[Digital Water Pavillion et MIT via Boing Boing]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce n’est pas le MIT qui a mis ca au point mais une société francaise ( je ne sais plus laquelle ) même que jeep a fait appel à eux pour leur expo .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité