Chez Taser on voit la sécurité en rose et bleu

c2_metallic_pink5.jpg
La société Taser, en Arizona, va sortir à la fin du mois ses nouveaux pistolets à choc électrique modèles C2, déclinés en noir, gris, rose et bleu et aperçus au dernier CES. La société, qui se vante d'avoir gagné 52 procès et n'en avoir perdu aucun, qui équipe de plus en plus de polices nationales (avec des modèles X26 en France par exemple) est toujours sous le feu d'Amnesty International qui accuse son produit d'avoir causé la mort de plus de 200 personnes.

c2_01_550x284.jpg
Probablement pour redonner confiance aux populations effrayées par le look Terminator du X26, le C2, qui ressemble plus à un rasoir à main qu'à une arme déchargeant 50'000 volts, sera en vente aux alentours de 350$. Avec cet effort sur le prix de vente et sur son look, sa popularité ne fera qu'augmenter. Les pickpokets sont prévenus, il y aura de l'électricité dans l'air.
Afin d'éviter l'utilisation frauduleuse de cette arme, comme dans un hold-up par exemple, les experts en sécurité de Taser ont inventé un système d'activation qui transforme l'arme en cracheur de confettis sur lesquels est imprimé le No de série du modèle s'il n'est pas correctement identifié. Le système permet de vérifier les antécédents du possesseur de l'arme.
Un groupe indépendant, le Police Executive Research Forum, estime quant à lui, avec rapports médicaux à l'appui, que le Taser n'est pas dangereux. En tous cas pas plus qu'une balle de revolver, c'est certain. Aux Etats-Unis, quelques iRobot et 11'000 départements de police sont équipés de Taser. Aucune statistique n'indique combien de personnes se sont faites zappées en 10 ans d'existence du fameux Taser.

At Taser, offering security in shocking pink [The New York Times sur c¦net]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité