Concours de voitures volantes

Malgré le scepticisme qui entoure la simple évocation d'une voiture volante, et sans parler du carnage si on laissait voler des gens à peine capables de conduire sur le plancher des vaches, la NASA reste plutôt optimiste à l'idée de voir des voitures voler. Et pour rendre cet optimisme communicatif, l'agence spatiale américaine organise un concours avec 2 millions de dollars à la clef.

Et ceci n’est pas un exercice : la NASA prévoit que dans le futur, jusqu’à 45% des déplacement se feront en voiture volante. Découvrez leur rêve éveillé après le saut.

Les VPV ou Véhicules Personnels Volants (à décollage et atterrissage vertical) pourront transporter des passagers presque jusque devant leurs portes à une vitesse trois ou quatre fois supérieure à celle des avions ou des voitures. La NASA prévoit que jusqu’à 45 % des distances parcourues dans le futur le seront en VPV. Ceci réduira les embouteillages des hubs aéroportuaires métropolitains et des autoroutes attenantes, réduisant également la nécessité d’en construire de nouvelles. L’utilisation de VPV permettrait également d’économiser une bonne partie des 25,7 millliards de litres d’essence qui partent en fumée chaque année dans les embouteillages.

Tout ceci est charmant, mais je ne vois vraiment pas le conducteur automobile moyen d’aujourd’hui piloter un véhicule volant dans des conditions de sécurité satisfaisantes. [Danger Room]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Déjà que la crédibilité de la nasa n’est pas terrible en ce moment, avec ce genre de communiqué, ils ne vont pas redorer leur blazon de sitot.

    Peut etre qu’un jour grace à eux on pourra même mourir d’un accident de voiture assis tranquillement dans notre canapé au 5eme étage. Effectivement, ce serait une révolution.

  2. Effectivement, si on laissait piloter n’importe qui n’importe comment, ça serait assez désastreux. Mais il est difficile d’imaginer qu’une telle chose puisse arriver. Le jour ou il y a aura effectivement des « voitures » volantes, y a plus de chances qu’elles soient contrôlées par GPS, radars, ordinateurs, que par la main humaine…
    Dans tous les cas, il y aura forcément nombre d’aides au pilotage et bridages en tous genres.
    Mais bon, faudrait déjà réfléchir au moyen de propulsion ^^

  3. Quand j’étais gosse j’imaginais qu’en 2000 on se déplacerait tous ainsi. Enfin le moment est arrivé =:) Je jubile d’avance sur le bazard que ça provoquerait / provoquera.
    Socialement, il y aura ceux qui ont les moyens d’habiter en haut (habitations inaccessibles avec un véhicule rempant) et les autres…

  4. J’avais vu un reportage dessus le problème de la conduite était résolu par des sortes des routes des airs qui indiquerait au conducteur où voler (avec GPS et écran de contrôle), la conduite serait semi-automatique avec un système d’alerte (mode auto) si le conducteur quitte de trop loin la route virtuelle.

  5. Et bien pour ne citer que lui, le Pr Moller travaille depuis plus de 30 ans sur une voiture volante.

    http://www.moller.com

    et la navigation serait effectivement prise ne charge par un système d’autoroutes magnétiques. :-) ce serait chouette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité