Police d’internet, vos cyber-papiers !

Police d'internet, veuillez me présenter votre permis de surfer et la carte grise de votre modem.

Vous voulez protéger vos copyright sur le net ? NetEnforcers se propose de le faire pour vous, se transformant en chien d’attaque contre tous ceux qui attentent à vos cyber-droits et se passent allègrement de votre permission pour utiliser des contenus pourtant protégés par la loi.

Des entreprises comme Monster Cable ont recours au service de NetEnforcer comme vigile, et chaque fois que l’image de l’entreprise ou de ses produits est utilisée sans permission, NetEnforcer intervient pour demander la cessation de l’infraction.

Des sites comme eBay sont plus que ravis de donner suite aux requêtes de NetEnforcer. L’entreprise de cyberpolice intervient également en cas de contrefaçons, sur les marchés gris, le piratage et tous types de détournements du même acabit.

Evidemment, NetEnforcer ne fait qu’agir dans le cadre de la loi. On ne peut donc pas les blâmer pour des lois que nous n’aimons pas. Mais la propriété intellectuelle et les droits d’auteur sont importants. Par exemple, beaucoup de sites ne se gênent pas pour effectuer un copier/coller pur et simple des articles de Gizmodo, au mépris de la loi, et encaissent ainsi davantage de revenus publicitaires sur leurs sites. Peut-être devrions-nous avoir recours aux services musclés de NetEnforcers ?

D’un autre côté, il y a quelque chose de désagréable dans le fait de savoir qu’une bande de cyber-vigiles fait appliquer des lois avec un zèle que beaucoup d’entre nous n’approuveraient pas complètement. Leur site montre un vigile pas franchement commode qui nous regarde franchement de travers. Est-ce que ces vigiles sont la solution pour résoudre les problèmes de copyright et de piratage en ligne ? Quelle est votre expérience en la matière ? [NetEnforcers]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « des copier/coller des articles de Gizmodo », articles eux memes bien souvent des copier/coller (certes traduits) d articles deja existants sur le net …

  2. Gizmodo.fr propose en français des articles parfois copiés/collés et traduits de Gizmodo.com, ce qui n’a rien d’anormal.

    Par ailleurs nous citons nos sources dans nos articles (ce qui est loin d’être le cas de bon nombre de blogs), permettant ainsi à tout un chacun de remonter la chaine d’information à la source.

  3. pas seulement gizmodo.com, (meme si je n ai aucun exemple sous la main) … et citer les sources MEME en reprenant mot pour mot l article n empeche pas le site plagieur de generer « davantage de revenus publicitaires ».

    Les services proposes par NetEnforcers ne sont pas une science exacte, internet est vaste et la loi relativement floue sur certains points. Ce genre de prestations sent l entourloupe.

  4. C’est hallucinant! c’est encore une manière de faire du pognon sur le dos des autres! Technique simple, protéger les interêts des bourgeois ou des businesmans du net(en gros les grosses plates formes officielles de vente de musique, de VOD ou de photos copyrightés). En pronant, à tout bout de champ, l’interêt des artistes, droit d’auteur!!!! une immonde mascarade!!!
    quand l’artiste touche dix pour cent et 5 dans la plupart des cas, sur la diffusion et la vente de leur création, la sueur de leur âme(pour certain),et le reste passe oû? le reste il est oûûûû????alors pour le net ça reste une zone tellement flou en matière législative.
    Le temps pour ce genre d’en… de se faire un max de bénef sur ce genre de litige abstrait, aujourd’hui.
    Je conchie votre business plan!
    police d’internet

  5. 1386 = le décret régissant le copyright.

    En gros si on copie, on recopie 1386 fois « je ne copierais plus, promis, juré ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité