Le documentaire « Passion and Power » retrace la vibrante histoire du godemichet électrifié

WhiteCross4.jpgDeux créateurs de films ont passé 7 ans de leur vie et 150'000$ de leurs propres économies à réaliser un documentaire, appelé Passion and Power, sur l'histoire du vibro. Ils sont remonté loin dans le passé avec le premier vibro-masseur à vapeur datant des années 1860 jusqu'au premier appareil électrique des années 1900 (photo). Passion and Power a fait ses débuts prometteurs à New York, au Lincoln Center, devant une foule conquise qui lui a offert une véritable ovation, et sera projeté au Mill Valley Film Festival le mois prochain à San Francisco.Tiré en partie du livre The Technology of Orgasm par le professeur en histoire de la technologie Rachel Maines, le documentaire est riche en trouvailles, y compris des interiews de femmes arrêtées au Texas pour vente illégale de gadgets toujours interdits dans l'état. Rachel Maines a suscité l'intérêt du public pour l'histoire du vibro dans un premier article daté de 1987 paru dans le magazine IEEE Technology and Society. Rachel Maines raconte dans le film sa bataille avec le magazine pour faire publier l'article auprès de la rédaction qui apparemment pensait que son histoire de vibro des années 1900 était une blague:

« Ils ont enquêté de long en large. J’ai dû leur prouver qu’il existait bien et ils m’ont demandé mon numéro de sécurité sociale. Mon mari les a qualifié de nabots ».

Le doc va faire son chemin à travers la planète des coincés du sceptiques, espérons en avoir une traduction bientôt dans un festival de documentaires comme ceux de Montréal, de La Rochelle ou de Nyon, en Suisse, qui collerait bien au sujet par son appellation « Vision du réel ».

[Passion and Power: The Technology of Orgasm]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité