La guerre des trains à travers les âges

Ah, le bon vieux temps de la Guerre Froide: la course aux étoiles! La course aux armements! La course aux espions! La course aux trains?

Pendant que les astronautes flottaient dans leurs habits de lumière, la véritable action avait lieu sur les rails: l’Union Soviétique et les Etats-Unis d’Amérique se livraient une furieuse bataille du rail, pour construire le plus gracieux et le plus rapide train jamais vu de mémoire de vache.

Découvrez toute l’histoire et une galerie photo géante après le prochain arrêt saut.
5a90d75a7c9e.jpg 5f228cd29b3f.jpg 8b615fa49b95.jpg f90211337a17.jpg


C’est en 1966 que la New York Central équipait ses rames diesel RDC de deux réacteurs de jet General Electric J47-19, prélevés sur un Convair B-36D (une variation du premier bombardier intercontinental de l’US Air Force).La rame modifiée avait reçu un nez spécialement retravaillé pour en améliorer l’aérodynamisme, plutôt défaillant sur le modèle d’origine.Ainsi accoutré, le train établissait le record américain de l’époque sur rail à 286 km/h.

5a90d75a7c9e.jpg 5f228cd29b3f.jpg 8b615fa49b95.jpg f90211337a17.jpg c3f86f244a40.jpg bdeb219acbbb.jpg 8d0cb2674044.jpg 82bd17c2c16f.jpg 730fcef1a2db.jpg 624548692d90.jpg 58fe3e575ba0.jpg 5596cc7d372e.jpg


La publicité faite autour du record aiguillonna les cheminots soviétiques, et trois ans plus tars, le fabricant russe de trains Kalininsky mettait au point son train laboratoire rapide. S’inspirant de la démarche américaine, ils avaient modifié le chassis d’une de leurs locomotives ER22 pour ressembler à une version rudimentaire du Shinkansen, le train japonais ultra-rapide qui atteignait déjà 210 km/h en 1964.Eux aussi greffèrent deux réactions d’avion à réaction, prélevés sur unYakovlev YAK-40. Lors du premier essai en 1971 sur la ligne Golutvin – Ozery, ils atteignirent seulement un décevant 187 km/h. Mais en persévérant ils finirent par atteindre un respectable 249 km/h).Pendant ce temps, le TGV européen et les incroyables projets japonais volèrent la vedette aux deux superpuissances avec des solutions à la fois moins radicales et plus efficaces.

Les trains à réaction américains et soviétiques furent détruits. Une tragédie, si vous voulez mon opinion. J’aime la forme machinique de ces voitures du rail. Dommage que les deux superpuissances n’aient pas poursuivi leurs recherches sur les trains rapides, qui sont probablement le meilleur mode de transport aujourd’hui. En attendant la téléportation. [kolobkov.net – en russe]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. l’article est incomplet : l’aerotrain français, un train a sustentation par coussin d’air, à calmé les US et les Russes bien avant le TGV, il y a même eu visite du président US à l’époque.
    (422 kms/h max pour une croisière à 350 kms/h), le premier véhicule a fonctionné en 1962 – on mesure l’écart avec les trains de l’article.

    Au moment précis ou cet engin allait rentrer en production, le courageux Valery Giscard D’estaing tua dans l’oeuf le projet initié par Pompidou ( projet qui faisiat flotter un train 3cm au dessus du sol dans un parfait confort et comptait déjà un moteur électrique linéaire comme les plus récents Hovertrains allemands ou Japonais )

    un lien :
    http://aernav.free.fr/Aerotrain/M_Aerotrain.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité