L’Armée chinoise dans les réseaux du Pentagone

chinesehackers.jpg

Les autorités américaines ont révélé un piratage des ordinateurs du Pentagone en provenance de la Chine.

L’attaque visait les ordinateurs du réseau installé dans le bureau du Secrétaire de la Défense Robert Gates, et la piste remonte avec quasi-certitude à l’Armée Populaire de Libération chinoise.

La Chine a évidemment nié toute implication, étant trop occupée à s’assurer que les usines chinoises arrêtent de fabriquer des produits qui pourraient blesser, tuer ou empoisonner des enfants, pour pirater qui que ce soit.

Le fait que la Chine s’intéresse aux réseaux américains n’a rien de nouveau, et les Etats-Unis font d’ailleurs exactement la même chose avec les réseaux chinois.

Mais le fait qu’ils aient été détecté au niveau d’un réseau interne du Pentagone est un peu plus inquiétant. C’est en fait la preuve que la sécurité informatique gouvernementale n’est pas tout à fait au niveau où elle devrait être, et une attaque sur ce genre de réseau en temps de crise pourrait vite se transformer en désastre.

En ce qui me concerne, les chinois peuvent attaquer tous les réseaux internes du Pentagone qu’ils veulent, tant qu’ils laissent tranquilles les parties de l’internet qui m’intéressent. [Techworld]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité