La Californie refuse la mémoire dans la peau

ChipImplant.png
Les californiens paranoïques peuvent désormais respirer, grâce à la loi n°362. Les employeurs n'auront plus le droit d'obliger les employés à porter des puces RFID sous la peau.

Sur le sol californien, les entreprises contrevenantes s’exposent à une amende initiale de 10.000 $, suivie par une astreinte de 1.000 $ par jour supplémentaire où la puce reste sous la peau d’un employé.

Mais pour les dénoncer, il faudrait encore que vous soyez au courant, pour la puce, n’est-ce pas? Oh super, voilà des nouvelles raisons de nous angoisser. Mais seuls les paranoïaques survivent, n’est-ce pas? [Ars Technica]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité