La NHL à chaud aux pieds

Ces lames thermiques développées par Tory Weber sont actuellement testées par quelques joueurs de la NHL (National Hockey League) aux Etats-Unis.

En chauffant la lame d’acier à 5°C, les patins des joueurs ne glissent plus sur de la glace mais sur une fine pellicule d’eau, offrant ainsi bien moins de résistance et de friction et permettant une glisse plus fluide et surtout un gain de vitesse dans le jeu.
Selon le grand joueur Wayne Gretzky, le procédé pourrait même tout bonnement révolutionner le Hockey. S’il le dit… [Reuters]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. il est admis couramment que le patin glisse toujours sur un film d’eau dû à la pression exercée par le patin sur la glace. ce fer à repasser ne doit donc modifier que la vitesse de fusion de l’eau (phase solide vers phase liquide)

  2. Il ne reste plus qu’à dessiner un dock à patins….
    Mais tant qu’à mettre une batterie dedans, une sortie par jack stéréo 3,5 inches ou tout simplement un système bluetooth pourrait envoyer des informations (de la musique ?) au casque de hockey, ensuite, on pourrait mettre un controleur dans la crosse ou dans les gants et pourquoi pas faire clignoter le joueur porteur du palet en rouge comme dans certains jeux (je sais… ils ne clignottent pas en rouge, mais je ne vois pas comment tracer un cercle au sol sans un système dangereux en cas de chute pour cause de laser visant les autres joueurs/supporters)…
    aaaaaah, ce bon vieil Asimov s’était bien gardé de nous parlé des hockeyeurs…
    sacré Isaac…

  3. Pour le cercle rouge, il suffit de le projetter du plafond ! :) Mais bon, cette histoire est bizarre quand meme. Les lames de mes patins n’ont pas l’air si froide à la fin d’un entraintement. Et de toute façon, le frottement de la lame sur la glace la fait fondre déjà et on patine déjà sur la fine pellicule d’eau. C’est le même principe qu’au ski…

  4. haha, bonne idée ca, un tracking et un cercle rouge projeté du plafond, mais je me doute qu’en levant sa tête pour les joueurs plus jeunes équipés de plexis, on risque de sacrés flares quand même…
    de souvenir de mes longues années de hockey, il me semble pourtant qu’après un rafraichissement de la glace par la machine, elle est un brin humide et la glace est effectivement meilleure…
    mais même si on glisse mieux avec une lame chaude (dans l’hypothèse ou je déciderai de croire wayne gretzky), il manque tout de même une glace auto-corrective qui reconstruit tous les éclats dus aux lames sur la glace et autres « nids de poule » du hockeyeur…. Ca ralentit bien plus…
    Quelqu’un fait-il du short-track pour nous donner son sentiment à ce sujet ?

  5. Oui, un short-tracker serait encore plus interressé puisqu’il ne s’agit là que de vitesse… Sinon, les nids de poules sont sutout fait par les « artistiques » avec leurs sauts de cabri… les méchants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité