Un amateur se construit un bateau volant

FlyingBoatGI.jpg

Le nom de famille de Rudy Heeman suggère qu’il porte en lui des gènes de super-héros.

Rien d’étonnant donc à ce que ce lunatique mécanicien néo-zélandais ait décidé de passer les 11 dernières années de sa vie à fabriquer un hovercraft / bateau volant.
On imagine bien le dialogue au téléphone avec ses copains super-héros:

Spiderman: « salut, c’est Peter. On se fait une toile? »
Heeman: « non, je ne peux pas, je traverse l’Océan Indien avec mon bateau volant. »

Son véhicule est surnommé le Hoverwing: il a fallu 800 heures d’assemblage pour commencer à avoir quelque chose d’un peu construit. Pour son premier essai en vol, le bricoleur fou n’a pas autorisé ses filles à être présentes, pour le cas où l’essai se solde par un crash. Il avait prudemment choisi un site de test proche d’un hôpital pour s’assurer la proximité de secours médicaux en cas de besoin.

Il semble à la fois assez raisonnable pour comprendre la notion de risque, mais dans le même temps il se trouve être assez fou pour défier les lois de la physique. Au nom de son projet, Mr Heeman a dépensé des dizaines de milliers d’euros, a appris à stratifier de la fibre de verre et à modifier un moteur de Subaru.

Le niveau de vol optimal de l’Hoverwing se situe à 1,5 mètres au dessus du niveau de l’eau, et l’engin a atteint la respectable vitesse de 98 km/h. Rudy doit encore décider qui l’accompagnera comme passager pour son vol inaugural officiel. Des volontaires? [Nelson Mail via Raw Feed]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’allais dire la même chose, Ekranoplane, mais aucune comparaison. Par contre latéralement son engin est peut-être un peu sensible au vent, à voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité