Faux Steve sur l’Android: « ce n’est pas un téléphone, c’est une alliance »

fsjandroi.pngFaux Steve s'est répandu en invectives sur le Google Phone, mais sa prose n'est pas un dénigrement irréfléchi, et son discours est bien argumenté selon sa logique de "une vision, un homme, un génie".

Je vous recommande la diatribe complète, mais si vous êtes pressé ou que vous n’aimez pas lire l’anglais, en voici un extrait:

Les seules entreprises qui ont rejoint le consortium sont celles qui sont trop stupides ou trop nulles pour faire des bons produits par elles-mêmes. C’est comme si vous preniez quarante entreprises incapables de faire quoi que ce soit de bon, et que vous les rassembliez dans l’espoir qu’elles se transforment comme par magie en multinationale de classe mondiale .

L’approche solitaire de la « main de Dieu » créant l’objet ultime a aussi des inconvénients, mais les problèmes d’un consortium que souligne Faux Steve sont biens réels.

Dans ce type d’organisation, il est en effet difficile d’atteindre un consensus, et les individualités renâclent à pousser à leur détriment dans le sens de l’intérêt général. Ce sera peut-être différent cette fois-ci, mais les enjeux sont tels que les martyrs de l’Alliance ne se bousculeront peut-être pas au portillon. Et oh oui, il n’y a pas encore de téléphone de l’Alliance sur lequel mettre la main aujourd’hui. [FSJ via Daring Fireball]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. c’est un peu beta comme reflexion. à l’inverse on peut dire qu’une seul entreprise ne peut pas pensé à tout et ne sait pas tout faire.

  2. Les représentants de l’alliance sont très puissante chacune dans leur domaine et le rôle fédérateur est évidemment celui de Google qui leur offre quelques bonnes raison de s’unir:
    – un système ouvert – à côté des offres déjà existantes (Maemo, Symbian, OpenMoko et Qtopia dans un avenir proche) – qui permettra de faire décoller l’usage de l’internet mobile.
    – la gratuité de ce système en face d’un windows mobile payant ou d’un macos X mobile inaccessible.
    – un mode de financement par la publicité ce qui permettra de faire exploser la part de marché des smartphones qui sont, évidemment, générateur de revenus supplémentaires du fait de leur polyvalence.
    – la pertinence remarquable de la suite en ligne Google pour les outils de communication mobile qui, intégrés intelligemment peuvent transformer les smartphones en des outils vraiment très performants.
    La critique est très médiocre et je pense que l’OHA, si elle sait produire un système à l’interface très soigné (après l’iPhone, la complexité de WM n’est plus acceptable), a devant elle un avenir assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité