L’iPhone serait un espion

Dr_Evil-jobs.jpg
XianLi, membre de Hackintosh, a trouvé que l'iPhone était un sale petit espion. Les preuves sont réunies dans le code de l'application Stocks and Weather (Bourse et Météo) qui envoie le numéro IMEI de l'appareil chez Apple, accompagné du type d'application utilisé. Le numéro IMEI est l'identificateur unique d'un mobile correspondant aux infos personnelles de son propriétaire.

picture4um0.png

Il n’y a aucune preuve qu’Apple utilise ces informations, mais à chaque requête de cette application est attachée l’info dans l’URL. Elle peut être combinée à une adresse IP et à tout autre renseignement sur ce que vous êtes en train de faire avec votre iPhone, à quel endroit et très exactement quand, où que vous soyiez dans le monde. Voici un excellent moyen pour Apple de collecter des informations (data mining) et une brèche de sécurité particulièrement énorme.

Certains crieront au scandale, d’autres se demanderont qu’est-ce que ça peut bien faire, si l’information livrée par les hackeurs s’avérait confirmée.
Après tout, Google collecte des informations sur nos habitudes sur internet et la plupart d’entre nous n’y songent même pas. Par contre, les renseignements que collecte Google ne sont pas liés à des données personnelles. Et il existe toujours le moyen de se connecter anonymement ou d’effacer des cookies. L’identité IMEI, en revanche, est très personnelle et rend l’affaire embarassante. D’autant qu’il n’y a aucun moyen de la désactiver et qu’Apple se couvre derrière les termes de la licence. [Hackintosh]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité