Test du PicooZ Sky Challenger : partie 1

picooz_skychallenger.jpg


Comme promis, voici le test du PicooZ Sky Challenger de Silverlit. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de deux hélicoptères télécommandés capable de se tirer dessus par infrarouge. Les PicooZ sont à l’heure actuelle les plus petits hélicoptères télécommandés du monde. Leur prix : 70€ pour 2 hélicoptères, deux télécommandes, 2 hélices de rechange pour le rotor de queue, des petites plaques d’aluminium pour lester le nez des hélicos.

Maintenant, passons aux choses sérieuses…


Déballage

Bonne surprise ! Les télécommandes sont déjà équipées de piles et les hélicoptères sont déjà chargés. Il est donc possible de jouer avec dès l’ouverture de la boîte.

Les PicooZ

img_0630.jpg


Les PicooZ sont de deux couleurs différentes : rouge et bleu. Pour les allumer, il suffit de les mettre sur On en abaissant le petit interrupteur sur l’hélicoptère. Si vous vous rongez nerveusement les ongles jusqu’à la lunule ou si vous avez des gros doigts, vous aurez du mal à actionner le petit interrupteur. Une fois allumée, l’hélicoptère clignote grâce à une petite LED bleue placée à l’arrière de l’interrupteur.

img_0631.jpg

 

A l’avant du PicooZ se trouve une diode infrarouge qui sert de canon lors des combats aériens.


Télécommande

img_0628.jpg


D’aspect solide, la télécommande dispose d’un interrupteur on/off, de deux canaux différents A et B pour contrôler les hélicos. Le levier de gauche sur la photo sert à mettre les gaz et donc à faire monter ou descendre le PicooZ, et le levier de droite à le faire tourner à droite ou à gauche. En dessous du levier de direction se trouve deux boutons qui servent à régler le parallélisme de l’hélicoptère. Ainsi, si on fait monter l’hélicoptère et que celui-ci a la fâcheuse tendance à tourner dans un sens, on peut régler ce problème en appuyant sur ces boutons. C’est très pratique et très efficace.

img_0626.jpg


En haut de la télécommande se trouvent les trois diodes infrarouges et également les deux boutons qui permettent de tirer sur l’adversaire. Quand on appuie sur les boutons de tir, on peut entendre le bruitage d’une mitraillette.

Autonomie / Rechargement

img_0623.jpg


En moyenne, les PicooZ ont une autonomie de 12 minutes par charge. Et il faut 20 minutes pour les recharger sur la télécommande. Un témoin de charge s’allume et quand les hélicoptères sont prêts à voler de nouveau, le témoin de charge s’éteint. D’ailleurs, si on les oublie dessus, la télécommande elle-même se met en veille.

 

Demain, la suite du test avec ce qu’on pense du pilotage, de l’appareil lui-même, et du combat aérien. Et pour finir, notre verdict et les réponses à vos questions

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. j’en pssède un mais j’ai cassé les deux rotors ainsi que celui de réserve mis à disposition en pièce de rechange
    comment se procurer ces pièces de rechange
    merci

  2. Les boutons du parallélisme ne sont pas très efficace (ou on est tombé sur la mauvaise série) du coup les hélicos tournoient sans cesse et sont inconduisibles
    Très déçu par ce produit, aucune aide!

  3. J’en ai un mais il ne veut pas se recharger! Pourtant il marchait bien. Je l’ai démonté de partout et je pense que les LEDs IR sont destroy. Le truc gris a l’intérieur n’est pas relié.
    Est-ca le problème ou dois-je en chercher un autre? (de problème)
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité