45 millions pour acheter les droits des DRM Blu-Ray crackés

Alors que les Blu-Ray et les HD-DVD utilisent la protection anti-copie AACS crackée depuis belle lurette, le Blu-Ray dispose également de sa propre version des DRM en arrière-plan, le BD+,  qui se base sur les caractéristiques du SPDC (Self-Protecting Digital Content). Macrovision vient d’acheter pour 45 millions $ le SPDC et ses différents brevets. Il faut rappeler que le BD+ a été cracké par le papa d’AnyDVD, Slysoft, il y a une quinzaine de jours. Donc pourquoi lâcher autant d’argent sur une technologie crackée ?

Les licences. Même si cette technologie jadis incrackable s’est faite ouvrir le ventre, Macrovision envisage de faire le plein d’argent en vendant des licences à des studios qui utiliseront le BD+ dans le futur. On reviendra encore au jeu sans fin de la protection crackée et renouvelée. C’est assez réconfortant de savoir que certaines choses ne changeront jamais.

[Ars]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité