Test du Amazon Kindle

Amazon Kindle – Le Test

J’ai enfin eu l’occasion de tester le Kindle d’Amazon. C’est un eBook qui est connecté par le réseau téléphonique sans fil pour recevoir des livres, magazines ou même des blogs (il faut s’abonner).

L’extérieur
Le design général est pas mal, sans être extraordinaire. Le Kindle est un peu épais, mais ce qui est important, c’est qu’il soit léger. La taille de l’écran suffit tout juste pour que la lecture soit agréable, mais il reste encore beaucoup de marge pour améliorer cet aspect du eBook. J’ai posé une carte de visite pour vous montrer que l’écran n’est pas si grand. Quant à l’étui en cuir, on note tout de suite qu’il empêche l’utilisation de la main gauche… ce qui est dommage, vu que les boutons sont de ce côté ! Un étui qui s’ouvre verticalement aurait été bien mieux.

Encre Electronique
Lire sur cet écran E-ink (encre électronique) est plutôt agréable. Cela n’a rien avoir avec un écran d’ordinateur. Ca ressemble en fait a un « Tableau Magique ». Cet écran est très similaire à celui que nous avions vu au QG de Sony à Tokyo en 2005. Par contre, la fréquence de rafraichissement est assez basse, mais heureusement, il n’y a pas d’animation, donc, tout va bien.

Bon ou pas bon ?
Quel est donc mon avis sur la bête ? J’aime l’idée d’un eBook connecté en permanence, avec 4GO de mémoire (en comptant une carte mémoire SD). La décision d’utiliser le réseau téléphonique (sans fil) comme connexion procure l’avantage de pouvoir recevoir du contenu depuis n’importe quel endroit. L’accès à Wikipedia est aussi une chose intéressante à avoir sur soi.

Par contre, ca coûte de l’argent, et même s’il n’y a pas d’abonnement (l’utilisateur achète pour chaque document), ça a certaines conséquences : par exemple, le téléchargement de contenu gratuit n’est pas des plus faciles. L’utilisateur peut envoyer des fichiers PDF par email pour un prix de 10 cents par email, pour couvrir les frais de transmission.

Enfin, 399$ c’est trop cher pour ce niveau de service, surtout si vous lisez beaucoup les actualités, car ça revient cher assez rapidement. Pour l’instant, le Kindle peut être un bon remplacement pour des livres, mais pas pour des magazines ou des journaux, à cause du prix des abonnements.

Les livres électroniques ont le potentiel de transformer une fois de plus l’industrie de la publication et des médias, mais pour l’instant, les prix, les formats de données et les modèles de distribution ne sont pas encore totalement au point.

Merci à Francis de m’avoir prêté ton Kindle, et merci à Mathieu de L’Atelier d’avoir pris les photos pour me laisser les mains libres.

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité