Un original candidat au tour du monde

EcoBoatfront.jpg
Ce trimaran a une allure proprement démoniaque, mais on se demande surtout pourquoi son propriétaire a utilisé son propre gras, récupéré à l'occasion d'une liposuccion, comme carburant bio pour ce navire de 78 pieds conçu pour tenter de battre un record de vitesse autour du globe.

Ah ok, j’ai compris. C’est de la publicité pour les biocarburants, et il fallait une image forte pour nous interpeller. C’est ce qui explique pourquoi Pete Bethune, le capitaine de l’EarthRace, et deux de ses corpulents amis, se sont fait prélever suffisamment de gras de leur lard personnel (soit environ 10 litres) pour fabriquer environ 100 ml de carburant, ce qui a permis de faire avancer le bateau pendant 7 miles.

Mais euh… la circonférence de la terre fait un peu plus de 7 miles, non? S’il veut faire un tour du monde sur les océans, c’est environ 24.000 miles qu’il devra naviguer. Heureusement, Bethune ne compte pas uniquement sur les dons de gras humains pour faire le plein des réservoirs de carburant, et espère tenir une vitesse moyenne de 29 nœuds pour accomplir son tour en 65 jours, soit dix de moins que l’actuel record établi à 75 jours.

Et indépendamment de cette liposuccion dont la presse se fait les choux gras, la vraie aventure commencera le 1er mars de l’an prochain. [Daily Mail]

EarthRace2 Pete Bethune Inside EcoBoat EarthRace

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bravo, le pretexte de l’écologie permet dersormais de crédibiliser des projets de fils a papa autrefois non écologiques et toujours inutiles. Une course autour du monde avec un bateau a moteur, voilà un défi pour l’environement.
    Ce nouveau joujou technologique possedant deux moteurs de 500 chevaux va consomer une quantité colossale de diesel. Qu il soit bio ou pas, les émissions de CO2 sont la!!!! La recherche ne s’oriente elle pas vers des engins à faible consomation ???

    Autant laisser tomber le slogan « Racing around the world for a better planet », mettre en avant la technique revolutionnaire du bateau et arrêter de jouer les soi-disants militants écolo hypocrites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité