Les hackers visent les centrales électriques

hackers5.jpg
Selon Tom Donahue, un officiel de la CIA, des pirates ont récemment infiltré des centrales électriques hors du territoire américain, et ont, dans au moins un cas, causé une coupure de courant dans plusieurs villes.

On n’en sait pas beaucoup plus sur le quand, le où, le comment et le qui de cette étonnante information. Mais on dispose de quelques éléments complémentaires:

On sait que les attaques ont été conduites à distance (par l’internet) et que les systèmes de régulation du courant SCADA (Supervisory Control and Data Acquisition), utilisés dans bon nombre d’installations partout dans le monde sont particulièrement obsolètes.

Lors de la convention de piratage DefCon, la société de sécurité Tipping Point a fait une présentation soulignant les nombreuses vulnérabilités de SCADA, et l’on sait par ailleurs que ces vulnérabilités conduisent à des extorsions de fonds estimées à plusieurs centaines de millions de dollars.

Il ne vous reste plus qu’à espérer qu’un hacker habite près de chez vous pour savoir que vous ne risquez rien, vu qu’il a lui aussi besoin de courant pour se livrer à ses coupables activités. [forbes]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il serait de bon ton de dire « Convention de hacking » plutôt que « piratage ». A la DefCon, c’est surtout des représentants en sécurité, prévention, et hacks qui s’y trouvent.

  2. arf, il vont traquer les acheteur d’oduleur et autre batterie.

    nouvelle promo !!!!
    a partir de 2 batterie/onduleur acheter vous êtes considerer comme des terroristes.

  3. Même si l’expression n’est pas parfaite, « Convention de piratage » est plus explicite « convention de développement » ou « convention de sécurité ».

    Et « cracking » désigne davantage le cassage de code, qui est l’une -mais pas la seule- des méthodes de piratage. 😉

  4. Alors ca j’en ai deduis depuis un bon bout de temps et dans un magazine de « le point  » qui a fait un article sur le rassemblement annuel du CHAOS COMPUTER CLUB .
    Il était bien spécifié que les hackers était ceux qui aidaient aux developpement des logiociels et des failles de securité ( ils testaient et ensuite envoyait un rapport sur la faille qu’ils avaient trouvé pour etre corrigé à la boite sur qui il faisait les tests ) , alors que dans un coin il y avait les crackers , les pirates qui eux utilisaient les failles à des fins malfaisantes comme le détournement d’argent .
    Désole je n’ai plus le numero en tete ( ca parlait aussi des grecs et des romains ) , je l’ai consulté en salle d’attente .

  5. Bin je suis désolé par hackers on entend  » Qui aide aux developpement  » et non pas developpeur au sens strict comme la bourde que j’ai fait avant .
    Ensuite « cracker » definit « une personne exploitant une faille » , donc il faut comprendre que c’est malintentionné .

    Chez wikipédia ils feraient mieux d’étre précis plutot que de voir des gandalf partout .

  6. Et puis peut etre que c’est une insulte pour la personne qui travaille dans ce domaine le mot « cracker » .
    Sur certains sites de logiciel libre il y a une section « hacker » pour les developpeurs , donc aucun rapport avec la notion de piratage .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité