Le LAN fête ses trente ans

lan.jpg
Oh mon vieux LAN, je me souviens encore de ta première installation commerciale comme si c'était hier: l'ARCnet était le premier réseau local à voir le jour, à la Chase Manhattan Bank de New York.

C’est un dénommé Harry Pyle qui est l’auteur de cette architecture mise en place au siècle dernier et qui existe encore aujourd’hui. Mais les jours du LAN sont peut-être comptés, et il pourrait bien mourir bientôt d’une étrange maladie baptisée « dé-périmétrisation »:

Avec le développement sans cesse croissant du sans fil, chaque ordinateur aura sans doute bientôt sa propre connexion internet « avec les technologies de sécurité appropriées » -rendant le LAN complètement obstolète.

Il reste encore à résoudre des problèmes de performance et de fiabilité, mais il est parfaitement plausible que les ordinateurs disposent prochainement d’une connexion internet gigabit à l’internet. Le LAN deviendrait alors un dinosaure des réseaux, voué à disparaitre dans un nuage WAN sans fil. Tout ceci devrait arriver tout au plus dans les dix ans qui viennent. [ComputerWorld via Slashdot]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Comme infrastructure réseau en entreprise, le bon vieux lan classique n’est à mon avis pas prêt de disparaitre. Niveau sécurité et fiabilité on fera difficilement mieux…

  2. La technologie avancera peut etre. mais le reseau filaire reste pour l’instant beaucoup plus fiable, moins de risques d’intrusion, moins de lag, moins de freeze beaucoup plus rapide et robuste.. moins nuisible au cerveau car par exemple pour le wimax, d’apres ce que j’ai compris son spectre de frequence s’approche de celle d’un mico-ondes, on pourra ptet faire rechauffer ses pates avec wimax mais pour etre pres d’une borne.. ça sera peut etre dangereux..

  3. Pour info j’ai taffé ds un bureau ou il y avait une borne wifi et les gens qui avait un pace-maker faisait des malaise après dix minutes passé ds la piéce…

  4. Mouais, le wireless (du BT au WiMax en passant par le WiFi et l’IR) apportent de bonnes choses mais pour tuer le bon vieux LAN, faudra améliorer la sécu, les interférences etc.

    Pas pour demain moi je dis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité