Les dessous du MacBook Air

macbooktear.png
Les premières livraisons de MacBook Air ayant eu lieu, nous pouvons maintenant vous faire découvrir les dessous du nouveau poids-plume d'Apple.

Et même avec le recul, il est vraiment aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur. Faites-vous votre opinion en regardant la vidéo:

 



Notre tournevis Phillips #00 nous a suffi pour procéder à l’opération, qui est vraiment très simple, puisqu’il suffit de retirer le capot protecteur maintenu par ces dix vis. On est loin des systèmes protégeant les entrailles des iPods et autres iBooks. Attention toutefois à bien repérer la l’emplacement de chacune d’entre elles pour le remontage, car il en existe de plusieurs longueurs.Une fois le capot ouvert, on ne voit presque que la batterie, qui occupe près des trois-quarts de l’intérieur du MacBook Air. Pour retirer la batterie, il suffit de dévisser neuf vis et d’ôter un connecteur qui se débranche simplement avec les doigts.

Quelques remarques à l’auscultation de la machine:

  • Les puits de vis ne sont pas verticaux, et les vis doivent être réinsérées en diagonale pour ne pas forcer les pas de vis au remontage
  • Le disque dur semble simple à remplacer
  • La Ram a l’air soudée, son remplacement serait donc problématique
  • La construction intérieure générale fleure bon la solidité et la qualité
  • Sur les autres portables Apple, le fait de retirer les vis et de leur ouvrir les entrailles annule la garantie. C’est probablement le cas aussi pour le MacBook Air
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Non, Phillips = Pozidriv qui est différent du cruciforme.

    Les « bords » du Phillips sont « verticaux » ce qui fait que la totalité du couple appliqué au tournevis sert à faire tourner la vis.
    .
    Le cruciforme (archaique) à ses bords « évasés » ce qui fait qu’une partie du couple de serrage appliqué à tendance à faire ressortir le tournevis.
    .
    On distinque le pozidriv du cruciforme par le fait que les vis on (en plus des 4 empreintes ppales) 4 autres encoches toutes petites. On retrouve ces petites excroissances sur le tournevis lui même.

    Ceci est dû au fait qu’un tounevis cruciforme est réalisé en 4 meulages, et qu’un phillips en nécessite 8.

    Ok, mais ce n’est pas que de la culture générale. Je vois trop souvent des tournevis BOUSILLES parceque mal utilisés.
    .
    Utiliser un tournevis phillips sur une vis cruciforme ou inversement fonctionne
    à priori. on arrive à visser/devisser…
    .
    Mais le tournevis est sérieusement abimé. Les surfaces d’appui « normales » se retrouvent dans cette opération transformés en points d’appui minuscules et entrainent la déformation irrémédiable de la vis… et surtout du tournevis…
    .
    Désolé d’avoir été aussi long, mais ça me désole de voir des outils bousillés ni par malveillance ni par fénéantise, mais simplement par ignorance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité