Un micro-réacteur pour générer de l’hydrogène n’importe où

Une innovation d'InnovaTek promet des développements futurs pour remplacer les carburants classiques et peut-être apparaître dans les piles à combustible biodiesel. Ils sont en train de tester un micro-réacteur capable de convertir presque tout combustible liquide en hydrogène. De plus, ces mini-réacteurs peuvent être assemblés. InnovaTek a développé un système lié permettant de produire de 1 à 160 gallons (de 4 à 625 litres environ) d'hydrogène par minute, ce qui signifie qu'il serait possible de générer de l'hydrogène à bord d'un véhicule.Le réacteur pèse 400 grammes et peut générer de l'hydrogène à partir d'essence, de diesel, d'huile végétale, de biodiesel, de propane, de gaz naturel ou même encore de déchets glycérols de l'industrie biodiesel, disent-ils, à l'aide "d'une matrice de micro-canaux contenant des sites catalytiques brevetés".

Il y a encore quelques obstacles à surmonter (le plus gros étant qu’il n’existe aucune source d’énergie biodégradable capable de produire de l’hydrogène), mais InnovaTek compte bien employer leurs 500’000$ de subventions reçues du pétrolier Chevron afin d’arriver à commercialiser leur micro-réacteur d’ici 2009. [Gas 2.0]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour les enfants, c’est le réacteur de Doc dans sa DeLorean sauf que:
    1) ça ne fait pas voler la tuture
    2) au lieu d’y mettre des épluchures de patates, vous y mettez de l’essence sans plomb, du gaz ou de l’huile. et votre véhicule à hydrogène n’a pas besoin de station à hydrogène, ce qui est le grand soucis de Honda, et d’autres.
    Comprende? Capito? Gottit? 😉

  2. c’est bien gentil tout ça mais ça reste encore largement basé sur les combustibles fossiles, même si il ne s’agit plus de combustibles puisqu’à priori ils ne seront pas brulés. En même temps c’est sponsorisé par l’industrie pétrolière…

  3. L’utilité, c’est que la voiture n’a pas besoin d’avoir un réservoir à hydrogène qui serait une vraie bombe.

    Ensuite, comme l’a dit Cyril, pas de pompe à essence spéciale qui délivrerait l’hydrogène.

    En plus, les voitures qui utilisent une pile à combustible ne rejette principalement que de l’eau …
    Après, effectivement, cette technique semble ne fonctionner qu’avec des matières fossiles et c’est pas top. Et il n’est pas précisé si cette « conversion » rejette des polluants ou consomme des produits chimiques. Mais c’est engageant !

  4. C’est bien ce qui écrit: « Il y a encore quelques obstacles à surmonter (le plus gros étant qu’il n’existe aucune source d’énergie biodégradable capable de produire de l’hydrogène) ». Mais comme l’opération est sponsorisée par un pétrolier, on se doute qu’ils veulent continuer à rentabiliser leurs installations, non?
    Si tous les projets concrets et sérieux d’énergie propre n’impliquant aucun carburant fossile recevaient un chèque d’un demi-million il y a longtemps qu’on roulerait parfaitement propre.
    Mais au moins le moteur à hydrogène ne dégage que de l’eau (O2), c’est déjà pas mal.
    Pas la peine de se faire d’illusions, il n’y a que les pétroliers qui peuvent (ou veulent) suffisamment investir pour déployer des solutions globales dites « propres ». Les autres développent localement, à petite échelle, l’échelle des moyens qu’on leur donne.
    A lire aussi: Un document à lire d’urgence: “L’Alternative Hydrogène”.
    L’hydrogène est source de polémiques mais aucun autre véhicule, à part quelques solutions électriques indépendantes comme celle de Volta, n’est concrètement développé par l’industrie automobile… Sans avoir le pouvoir de se dresser face à de tels géants, mieux vaut accepter le compromis. Ou pas.

    1. salut .L’Hydrogene est principalement tiré de leau par electrolise de cette derniere.Donc leur procédé commerciale de fabrication n’a que tres peu de chance d’aboutir.Voir chez BMW la 7.40 à hydrogene de série.
      Et bien d’autre technique déja utilisée chez des indutriels et des particuliers sur leurs auto.

  5. Ah oui, et il faut voir la question du rendement…
    Un moteur électrique a un rendement 2 à 3 fois supérieur à un moteur thermique (à vérifier, jsuis pas ingénieur).
    S’il n’y a pas trop de perte avec la « conversion », peut être les véhicules rouleront plus avec autant d’essence, sans polluer …
    Enfin je sais, faut pas rêver …

  6. Effectivement Anogoo, personne ne précise où passe le C du CO2 qu’il faut bien craquer pour arriver à produire l’hydrogène, ce qui est la base de « la polémique hydrogène ». L’industrie automobile nous propose de la vaseline, mais le principe est encore le même et le mal aux fesses de la planète toujours présent. Reste à espérer que quelqu’un réussira à produire un jour de l’H sans combustible fossile.

  7. Si comme moi vous croyez à la pile à combustible je vous conseille de suivre tout ce qui tourne autour du borohydrure de lithium.
    La solution est dans ce coin là.

  8. @Ray, j’ai fait court. La gazéification d’un composé carboné C+H2O donne H2+CO, soit la création de deux atomes d’hydrogène pour un atome de CO, ce qui n’est pas un bilan propre très intéressant pour la planète.
    Sinon, le procédé le plus courant est le reformage de gaz naturel par de la vapeur surchauffée: le méthane CH4 et l’eau donnent de l’hydrogène et du gaz carbonique CO2. En gros. dans tous les cas il y a dégagement de gaz carbonique dont personne ne sait quoi faire.
    « Le CO2 qui est émis par ces procédés pourrait à l’avenir être capturé et stocké dans des réservoirs souterrains », dit Total… Super.

  9. …on pourrait en faire rouler un paquet de voiture électrique en combinant éoliennes, géothermie, panneau solaires, récupe des mouvements fluviaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité