« Motorola symbolise le pire de l’entreprise américaine »

moto.jpgGeoffrey Frost était le responsable marketing de Motorola et le RAZR est sa création. Son ancien assistant et conseiller personnel, Numair Faraz, après de nombreuses tentatives restées infructueuses de rentrer en contact avec la direction, a écrit une lettre ouverte au CEO actuel de Motorola, Greg Brown, avec ses aigreurs envers les responsables de la boîte qu'il juge inaptes et complètement étrangers au marché qu'ils veulent toucher: celui des téléphones mobiles de grande consommation. La lettre est assez longue, on va donc vous la résumer en trois points. Croustillant.Si vous voulez savoir toute l'histoire de cette lettre, elle a été envoyée à Gizmodo US il y a un mois et s'est malencontreusement perdue dans la boîte d'emails au milieu de leur fatras. Maintenant que Motorola annonce se scinder en deux dans une tentative désespérée de retrouver les profits, elle est plus que jamais d'actualité.

Alors, son programme à Numair est en trois points.

1) Comment mal investir l’argent gagné.

Dans son introduction, Numair se présente à Greg en lui rappelant qu’il est celui cité dans la magazine Forbes en 2003 disant: « Motorola’s biggest problem is that Samsung kicks ass » ou « le plus gros problème de Motorola est que Samsung est vraiment génial ». C’était en 2003… Puis est venue le RAZR pour sauver l’image de la société dans le domaine des téléphones mobiles grand public. Et avant de virer Geoffrey Frost au plus mauvais moment, Ed Zander a pris la décision de racheter des actions plutôt que d’investir l’argent gagné dans plus de recherche et développement, dit Numair.

2) Comment embrouiller tout le monde avant de sauter en parachute doré.

Au sujet du prédécesseur de Greg Brown, Numair Faraz dit de Ed Zander qu’il était plus préoccupé de son score au golf et de serrer la pince à Steve Jobs que par les réalités du marché, d’où le ROCKR. Effectivement. Lorsque Numair a suggéré à Ed, lors d’une conférence téléphonique en 2007, de se secouer avant d’être éjecté par la concurrence, la réponse a été sans équivoque: attendez de voir le miracle se produire en 2008. Et hop, il saute en parachute doré.

3) Rien ne sert de brailler car ils n’ont pas d’oreille.

Numair Faraz est, selon ses propres termes, l’un des premiers à avoir tablé sur les réseaux sociaux avant les avènements de Facebook ou de Myspace. Il a, d’après lui, sans arrêt martelé aux dirigeants de Moto que l’avenir de la société était dans cette direction, sans que personne ne l’écoute. Et il continue de hurler dans le vide, dans une lettre en forme de CV un peu agressif mais diablement instructif. Si vous vous demandiez encore ce qu’il se passe derrière les portes des grandes sociétés, c’est gros sous, incompétence et l’égoland dans le cas de Numair Faraz qui n’y va pas avec le dos de la cuiller. Et quand il est trop tard pour réparer les erreurs, on jette le bébé avec l’eau du bain et les investisseurs applaudissent. On t’aimait bien Moto.

Ah, oui, on a oublié de mentionner que Numair Faraz traîte ouvertement Greg Brown, au même titre que toute la direction, d’incompétent plus intéressé à satisfaire les financiers de Wall Street que ses employés ou ses clients, tout en l’accusant de tuer Motorola par son manque total de compréhension du marché. « Motorola symbolise le pire de l’entreprise américaine », écrit-il, avant de lui souhaiter de bonnes vacances à l’abri de son parachute doré. On se demande bien pourquoi Greg Brown ne répondait pas à ses appels.

[Gizmodo]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité