Les QR-codes en test à Frisco

On adooore les QR-codes japonais. Et ils sont en test à San Francisco auprès de plus de 500 restaurants, magasins et entreprises choisies par Citysearch.On rappelle brièvement le principe: le code barre est imprimé sous forme de puzzle Tétris, un code à deux dimensions qu'un téléphone portable est capable de photographier et d'envoyer sur un serveur où il est décodé avant que Citysearch ne vous renvoie la page internet associée à l'endroit où le code est placé.

Le code peut aussi bien figurer sur un immeuble que sur une paire de jean’s, le tout étant d’identifier son « propriétaire » et de renvoyer des infos publicitaires. Un organisme touristique peut les employer à bon escient afin de renvoyer au touriste sur son mobile dans les 15 à 20 secondes toutes les infos dont il a besoin sur ce qu’il est en train de contempler (la « Coït Tower » par exemple).

Que les opérateurs n’y voient pas encore une véritable opportunité de multiplier le trafic MMS ça m’échappe.

Le système pourrait remplacer les immondes diffuseurs de textes à caractère informatif dans les musées comme Le Louvre ou en tatouage sur les « dames » du bois afin de se renseigner sur la marchandise. Euh, non en fait. [SFGate via New Launches]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité