Résurrection du premier enregistrement audio : effrayant !

 



L’historien David Giovannoni et les scientifiques du Lawrence Berkeley National Laboratory ont découvert et ramené à la vie le premier enregistrement audio du monde, créé 17 ans avant le brevet d’Edison. Cet enregistrement de 10 secondes a été fait sur un phonoautographe, un appareil qui peut enregistrer les sons, mais ne peut pas les lire. Après quelques séances vaudou, ils l’ont ramené d’entre les morts et on pu l’écouter. Une fois que vous l’aurez entendu, vous serez d’accord sur le mot vaudou.

L’enregistrement audio, une partie d’Au Clair de la Lune chanté par une femme/zombie/esprit/Olivier Martinez a été fait par Edouard-Léon Scott de Martinville, un typographe et inventeur du phonoautographe, qui est mort en pensant qu’Edison lui avait volé son idée d’enregistrer des sons (tout comme il s’était débarrassé de Méliès et de son industrie du film).

Cependant, même si Edison a volé beaucoup de choses, il n’a pas volé celle-ci selon Giovannoni : « Edison n’est pas diminué par cette découverte ». Un autre chercheur, Paul Israel, directeur du Thomas A. Edison Papers à l’Université de Rutgers fait la remarque suivante : « la différence entre Edison et Martinville, est qu’Edison a essayé de reproduire des sons et qu’il a réussi ». C’est pas joli joli de frapper un homme à terre.

Le phonoautographe est un appareil qui imprime seulement les sons qu’il capture, mais il ne peut pas les reproduire. Giovannoni et son équipe ont du travailler numériquement l’enregistrement fait le 9 avril 1860 pour créer cette version qu’on peut entendre ici.

[NYT]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. euh… peut-on m’expliquer l’intérêt scientifique de la chose à moyen et/ou long terme ?

    Parce que vu la qualité du truc, l’intérêt historique ou culturel est nul.

  2. Oups ! pour info c’est charles cros un français qui a inventé le « parlophone » avant edisson, problème de dépot de brevet entre la france et les etats unis, du coup le pauvre s’est fait griller !

  3. @Zephir on ne cherche pas forcement un interet culturel ou historique mais on ne peut construire que sur des ruines, tu comprends ça ?

  4. C’est certain, c’est olivier martinez le très mauvais acteur qui a enregistrer ça, histoire de faire encore plus peur au Web…

  5. L’intérêt historique est fondamental. Cette redécouverte montre bien combien l’appropriation d’une idée ou d’une découverte est nulle.

    Les idées sont issues du bouillon culturel, et leurs participant en sont les antennes réceptrices.

    N’avez-vous pas remarquez que, souvent, une idée dont on avait pressenti l’avènement germe soudaidement quelques années après ? Ce n’est pas un hasard, c’est simplement que vous êtes récepteur.

    Bon, je retourne sur le toit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité