James Hansen: le désastre est garanti sans une réduction drastique de nos émissions carbonées

JHansen (Crédit image: New York Times via theoildrum) Vous reprendrez bien un peu de carbone?

James Hansen est l’homme à abattre à la Maison Blanche depuis 2005. Privé de contacts avec la presse (rien qu’une tentative, heureusement) car ses études vont notamment à l’encontre de la politique tout carbone du gouvernement américain, le directeur de l’institut Goddard, une entité de la NASA basée à New York, et climatologue de renom, a discuté aujourd’hui de sa dernière étude, qui n’était alors publiée qu’en ligne mis à part le NYT qui s’en est récemment fait l’échos, avec l’Union européenne.

Ses conclusions sont claires, si nous ne réduisons pas nos émissions de carbone immédiatement nous courrons au désastre. Loin d’avoir prophétisé en ligne avec la vidéo récemment dénichée de Haroun Tazieff, Gizmodo vous renvoie, si ça vous intéresse, à deux articles en français. Le premier venu de The Inquirer et le second du site canadien de Science-Presse.

En gros, les limites actuelles fixées par l’Union européenne, qui sont les plus draconiennes de la planète, de 550 ppm (parts de CO2 par million) nous font courir droit dans le mur. En se fondant sur de récentes études menées au fond des océans, le climatologue estime que les émissions de carbone doivent être limitées à 350 ppm immédiatement si l’on ne veut pas voir tout l’ouest de l’Antarctique disparaître sous 2 mètres d’océan. Si vous habitez en bord de mer, prenez un décamètre avec vous et regardez à quel endroit sera la mer ou l’océan d’ici un siècle. Quelques quartiers devraient songer à se protéger par une sacrée digue. A moins que l’on réduise nos émissions de carbone tout de suite, au lieu de palabrer. [The Inquirer en français et Science-Presse]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. comme le disait un de mes prof en dev. durable, concernant le futur et l’effet de gaz à effet de serre: « le Pb aujourd’hui, ce n’est pas de savoir comment éviter le mur mais de savoir à quelle vitesse nous taperons dans…. »

  2. Nous notre professeur nous disait ceci :
    Tous le monde est conscient qu’on fonce droit dans le mur mais personne n’est inquiet… la tête la première.
    Un truc comme ça.

    Comme le dit si bien frantz :
    On va tous crever !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    On va tous crever !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Y a pas à dire , Phillip K.DICK était vraiment un visionnaire .Ceux qui ont lu ses oeuvres comprendront , la robotique qui arrive a pleine vitesse , un monde apocalyptique aussi …

  4. C’est bien beau tout ça mais nous citoyens du monde que pouvons nous faire ? De modeste geste comme changer les ampoules (voir s’éclairer à la bougie) ou faire 100km par jour à vélo.
    Non mais il faudrait quand même que les biens pensants qui gouverne le monde nous donne de vrai solution au lieu de vérifier que leurs porte-feuilles soient bien garnis.
    La seule solution que je vois c’est une boycotte généralisé de tout, ne plus aller travailler, éteindre toutes ce qui consomme de l’energie (sauf verte bien-sur), arrêter de consommer tout court
    Dommage que ce type de procédé reste utopique :)

  5. bof, moi perso j’ai toujours réver d’être là pour assister à la fin du monde je suis ravis que l’humanité toute entière m’aide à réaliser mes rêves :) (spéciales dédicace aux chinois qui mettent tout leur coeur dans cette tâches ces dernières années: Je vous aimes!)

  6. Pour rappel, 70% de la population vie de manière côtière.
    Pour ceux que ça n’interpèle toujours pas, j’espère que vous n’aviez pas l’intention d’aller faire du tourisme au Maldives. Parce que là-bas le périmètre se réduit de jour en jour, centimètre par centimètre.
    Continuez à rigoler, c’est sans doute tout ce qu’il reste à faire. Le temps fait bien les choses, et cela dans les deux sens du therme.

  7. @BulBul
    Le citoyen du monde peut:
    Oublier le 4×4 et ne pas rêver à une Porsche Cayenne, soutenir les projets de voitures propres, participer au co-voiturage et du coup se faire des potes au lieu de polluer et de bouchonner tout seul dans son coin, marcher 500 mètres au lieu de prendre sa bagnole pour aller chercher une baguette, recycler, utiliser des ampoules basse consommation, participer aux projets de sa commune (assister aux réunions communales et donner son avis voire même faire des propositions intelligentes), oublier la chaudière à mazout, envisager le solaire, l’éolien, se renseigner (la base), etc, etc, etc, il y a tellement à faire au niveau individuel que c’est tout un mode de vie qui change, une mentalité, une véritable participation à l’échelle planétaire et non juste l’envoi d’un don à une association à Noël pour se donner bonne conscience et penser que c’est ainsi qu’on résout la faim dans le monde. Elle a bon dos la faim dans le monde pour défendre sa paresse à la fois physique et intellectuelle.
    Nos mode de vie doivent changer, c’est aussi ça le message, ce n’est pas qu’aux politiciens de faire des lois restrictives, le citoyen peut aussi changer quelque chose à son niveau avant que ne tombent les lois. L’admin IT peut remplacer ses serveurs par des Blades, on peut choisir son ordinateur en fonction de sa consommation et non de sa puissance qu’on utilisera peut-être jamais à son full potentiel, remplacez vos tubes cathodiques par des écrans moins gourmands, remplacez vos vieux frigos qui dégagent des gaz à effet de serre, il y a des tonnes de choses à faire au niveau individuel et se renseigner est la première des actions gratuites et utiles. On va tous crever, mais on va pas tous crever idiots.

  8. Si je peux me permettre : j’en ai marre du terrorisme écolo qui nous culpabilise tous sur des études à deux ronds ! La terre a déjà connu des modifications climatiques les siècles précédents, et je me demande à quoi ressemblaient les voitures à l’époque… A moins qu’aujourd’hui les écolos ne poussent un peu trop les choses et abusent des faits pour soutenir leurs thèses extremistes.

    Faire un effort ok, mais faut pas pousser. Pour le moment je continue de rouler en V6 essence, et j’en suis très content.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité