Un restaurant entièrement robotisé



Une équipe de journalistes de la BBC est allée voir ‘s Baggers, un restaurant entièrement dépourvu de serveurs, où les plats volent au dessus de vos têtes sur des rails métalliques jusqu’à atteindre votre table, dans le plus pur style Futurama. Et apparemment, ils ont adoré:

Ce restaurant de Nurenberg est entièrement automatisé, de la prise de commande -via un écran tactile qui vous permet également de surfer sur le web ou d’envoyer des courriels en attendant votre plat- jusqu’à l’acheminement de votre nourriture à votre place repérée par un code couleur.

Seule la préparation des plats est manuelle, réalisée par des apprentis d’Elzar, 70% humains – 30% robots de cuisine, quelque part dans les entrailles de la machine du bâtiment.

Les créateurs de la technologie qui anime ‘s Baggers pensent qu’il y a un marché important pour ce genre de restaurants. Ils sont pratiques, amusants, et économiques pour les propriétaires comme pour les clients. La BBC est manifestement d’accord. Leur verdict: amusant, délicieux, rapide, et pas de pourboire.

Les jours des serveurs à la sempiternelle blague de comptoir sont donc comptés. C’est triste. Mais rassurez-vous, les gars, il vous reste le blogging. [‘s Baggers via BBC News]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Avec un rail par table et simplement avec le potentiel gravitique comme propulsion, bonjour le décor steampunk à la Brazil … j’imagine le bruit de glissement, les problèmes de G encaissés par les plats, les rails grippés …
    On a déjà l’impression de faire du « fooding » (de la bouffe quoi) plus qu’autre chose dans les restaux japonnais, avec leur petit train d’assiettes sur convoyeur … mais là, si le plat ne te plait pas, il faut vraiment pousser un grand coup pour le faire remonter 😉

  2. Pourquoi des bruits de glissement ? Un coussin magnétique, un coussin d’air, et le tour est joué.

    Qu’est-ce que tu appelles « G encaissés par les plats » ?

    C’est clair qu’il faut tout de même un superviseur de sale, au cas où le client n’est pas content. Ce qui arrive, surtout quand le client est un chieur.

  3. l’idee à l’aire pas mal mais on perd encore le contact humain.
    l’echange avec le serveur, qui fait souvent le petit plus d’un restaurant….

  4. >Mickaël Wolff : on disait la même chose quand les distributeurs automatiques de billets sont arrivés… Que ça allait être la fin des guichets de banque.

  5. mouai …le serveur c’est convivial au moin !
    Encore une technologie qui va virer un metier ….ca fait pitier je trouve les jeunes ont déja du ma a trouver du boulot alors si on leur supprime le boulot…

  6. >Mickaël Wolff : on a vu la même vidéo ? Où c’est que t’as vu un coussin d’air ? Magnétique ? moi j’ai vu deux rails et un porte plats qui glisse emmanché dessus. Et les tounants sont raides (d’où les G).
    Enfin, comparer un restau à un guichet automatique de banque … c’est comme comparer un restau à un distributeur de bouffe du métro : à un certain stade de dénaturation, il faut songer à changer de nom. Remarque, les cochons et les poulets élevés en batterie sont bien nourris comme ça …

  7. Pour Michel Poulain : concernant les distributeurs automatiques de billets … et bien je connais pas mal de personnes qui travaillent en banque et oui c’est bien la mort des guichets !

    Depuis quelques années les petites agences se restructurent et désormais toutes les opérations se font à partir de cartes sur les DAB. Tu auras accès à un conseiller si tu veux un prêt ou si tu as des soucis de découvert …

  8. Faut arrêter de croire que ce genre d’initiative supprime des boulots.
    Même si le serveur n’existe plus, il est remplacé par ceux qui construisent ce genre de technologie. Ne pas oublier qu’il doit aussi y avoir une maintenance dans le restaurant…

    Bref le secteur d’emploi est juste déplacé.
    Même chose pour votre histoire de banques et de guichets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité