La boite de Pandore du jeu vidéo

pandora_big-gi.jpg
La console portable Pandora affiche de sérieuses ambitions en matière de rétro-gaming. Et les caractéristiques de l'engin sont dimensionnées en conséquence: système d'exploitation Linux, un processeur ARM Cortex-A8, une connectivité WiFi, deux slots SDHC, un clavier QWERTY, deux joysticks, un D-pad, une sortie TV, un stockage de données en USB et un écran tactile 16,7 millions de couleurs: La console semble plutôt grosse, mais elle sera approximativement de la taille d'une Nintendo DS, ce qui en fait une machine richement doté pour un si petit capot.

En matière d’émulation, la console GP2X-esque sera en mesure de supporter la plupart des classiques: NES, SNES, PS, DS et Sega Saturn, le tout à pleine vitesse.

Ma Nintendo DS Lite commençait à se sentir de trop, mais lorsque je lui ai montré l’étiquette de prix de la Pandora à 330$ (210 €), ma DS a poussé un petit soupir de soulagement.

Les modèles pour développeurs sortiront les prochains mois, et la version grand public sera prête pour une date non révélée de cet été. [Page produit via Retro Thing via Technabob]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour qu’elle fasse tourner les jeux Saturn, comme soulève Kafka, il va falloir un émulateur de derrière les fagots..a moins qu’ils ne se basent direct sur le hardware de la défunte Sega, ce dont je doute vu le temps écoulé ..Wait & see donc ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité