Une mobylette qui ne manque pas d’air

Ce Puch tuné n'ira pas plus loin que 11 à 12 km à une vitesse de pointe de 29km/h, mais il ne fonctionne qu'à l'air. Jim Stansfield, diplômé en aéronautique, a bricolé son Puch avec deux réservoirs en fibre de carbone et deux moteurs rotatifs à air.

Le Puch-à-l’air est un concept intéressant, malgré ses piètres performances et son encombrement, surtout en centre ville. De plus, il ne lui faut que deux petites secondes pour se recharger depuis un réservoir d’air plus important.

Par contre, l’air qu’il respire est du même genre que dans les bombonnes des plongeurs, il est propre. Pourtant, il ne semble à priori pas y avoir de raison de ne pas pouvoir utiliser de l’air venu d’un compresseur normal et, si vous ne planifiez pas de respirer l’air des bombonnes en route, il ne semble apparemment pas indispensable de devoir se contenter d’air de qualité « plongée ».

L’inventeur réalisera un test public dans les rues de Bristol le 3 juin.

Comme le fait remarquer Ecogeek, les voitures à air comprimé de MDI sont, certes, un peu plus abouties. [Motorcycle News via Ecogeek via DVICE]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité