Origami médical pour administration de nanodoses médicamenteuses

voxelpyramid.jpg
Les chercheurs de l'Université de Caroline du Sud ont conçu cette incroyable pyramide d'environ 30 microns, qui pourrait un jour être utilisée pour délivrer des micro- ou des nano-doses de médicaments.

Les structures, surnommées « voxels » sont en silicone: elles sont d’abord coupées en morceaux à plat, puis pliées et scellées, formant un minuscule espace clos. Et l’équipe ne s’est pas arrêtée aux seules pyramides: ils ont essayé des enveloppes plates, des cubes et des dodécaèdres partielles, mais rien ne se ferme aussi bien qu’une pyramide.


medium_2453836343_f4107e788c_o.jpg medium_2453836441_79fe828cf2_o.jpg medium_2454661950_278767c4ac_o.jpg

Les formes planes sont découpées dans des feuilles de polysilicone posées sur des feuilles d’or selon une technique assez couramment utilisée en production. Les zones charnières sont marquées par gravure. Elles sont ensuite recouvertes de permalloy pour les rendre magnétiques.

Le pliage et la fermeture sont les parties délicates de l’opération, et nécessite le recours à des champs magnétiques pour le pliage suivie d’une immersion dans l’eau. Lorsque les formes sèchent par capillarité, le voxels se ferment. Et les chercheurs pensent être capables d’améliorer la précision et la résistance des liens en utilisant des jets d’eau directionnels.

L’équipe pense également être capable de produire de plus petits voxels et affirme qu’une production industrielle sera possible. [USC ISI et Physorg]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité