La robe qui se fripe les jours de smog

La 2e Skin Exhibition (jeu de mots sur "exposition de peau") à l'Exploratorium de San Francisco est le cadre de cette invention de la créatrice de mode Stephanie Sandstrom.

Sa robe est truffée de capteurs qui mesurent la qualité de l’air et des pilotes agissent sur le tissu en conséquence. Les jours de forte pollution de l’air, les pilotes entrent en jeu et rendent la robe toute dégueu et fripée, afin d’alerter sa propriétaire et son entourage sur la qualité déplorable de l’air ambiant.

Espérons juste que le but est de raccourcir la jupette les jours de bonne qualité d’air, ce qui conduira pas mal de gros lourds à moins polluer en 4×4, en diesel ou dans leurs usines. [Inhabitat]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. un diesel pollue ? non c’est vrai ? parce qu’un essence pollue pas peut etre ?

    Les usines polluent ? et quand tu écrit ton article, tu es sur internet, et pour internet, il te faut du courant, et tu crois que fabriquer du courant c’est tout le temps propre ?

    Et faudrait arreter les relfexions debiles autour des 4×4 qui polluent ! Tout le monde pollue.
    Peut etre que le gars qui roule en range rover sport essence il a chez lui un panneau solaire, qu’il trie ses dechets et qu’il roule seulement 10 kms par jour !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité