Le coureur aux tibias de carbone pourra tenter de se qualifier aux J.O.

(Images: ossur.com) Oscar Pistorius est un coureur différent des autres: grâce à deux prothèses de jambes, il peut courir suffisamment vite pour se qualifier aux Jeux Olympiques. La Cour d'Arbitrage du Sport vient juste de lever une interdiction pesant sur lui, que l'Association internationale d'athlétisme (IAAF) avait lancé pour "protéger" les droits des coureurs valides.

Ses prothèses Cheetah Flex-Foot en kevlar étaient perçues comme un avantage mécanique anti-compétitif par l’IAAF. Les membres artificiels, pensés sur les pattes arrière du guépard (oui, vous avez une grande culture télévisuelle mais le « cheetah » n’est pas un chimpanzé… tss), ont du passer par de nombreux tests en laboratoires.

Cheetah_HR.jpgUne récente étude menée par le professeur Hugh M. Herr du MIT révèle que les prothèses ne procurent aucun avantage à Oscar Pistorius sur ses concurrents valides, contrairement à ce que prétendait une étude précédente de l’Université allemande du sport, qui a conclut que les prothèses étaient 30% plus efficaces qu’une cheville humaine. L’étude allemande a également déterminé qu’avec ces membres artificiels il fallait 25% de dépense d’énergie en moins pour atteindre des vitesses similaires sur des jambes. L’IAAF a établi son interdiction à partir de cette étude.

La Cour d’Arbitrage a examiné les deux études et finalement décidé de réintégrer Oscar Pistorius, désavouant l’IAAF et offrant au coureur la possibilité de se qualifier sur 400m.

Oscar Pistorius est né sans tibias et les parties inférieures de ses jambes ont du lui être amputées à l’âge de 11 mois. Aujourd’hui il court le 400 mètrs sur ses prothèses en kevlar et son record personnel se situe à 46,56 secondes, à une petite seconde du temps qualificatif pour Beijing. Il a dit vouloir s’entraîner dur mais risque bien de rejoindre l’équipe d’Afrique du sud même s’il ne se qualifie pas. Ce qui sonne largement plus sportif dans l’esprit que de le bannir de compétition sans ménagement. [Flexfoot & Yahoo via Popsci]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est un équipement qui compense le fait qu’il n’a plus le bas des jambes (et les muscles qui vont avec)

    Alors 25% d’énergie en moins ok, mais tout sur les muscles de la moitié de la jambe.

  2. Si c’est reelement mieux, ils n’ont qu’à couper celles de tous les autres courreurs et leurs mettre les mêmes prothèses, il n’y aura pas de jaloux.

  3. C’est trop laid, encore un peu et ils vont le laisser gagner juste par charité…

    En plus ses prothèses font surement GPS.

  4. le problème, c’est que ces prthses sont aussi efficiace qu’un molet ( donc tous les avantage )mais n’ont pas de désavantage ( fatigue )
    j’irais même jusqu’à dire qu’elles ont une très bonne détente.

    partant de la, pourquoi les athlètes valide n’irais pas mettre des chaussure avec des ressort en dessous ?

    c’est beau pour l’image du sport, de la ré insertion, la société mais ce n’est pas juste !

  5. énorme. pourquoi se faire suer avec des jambes trop lourdes, des chaussures qui coutent la peau du postérieur et pire des pieds qui puent…? (bien sûr je plaisante, et je plains les gens réellement handicapés)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité