Coup de gueule: Indiana Jones est mort!

Indy 4Bonjour, ici votre traducteur qui va reprendre une note originale de Jesus (Diaz) tout en apportant son avis perso (après avoir massacré son zoli dessin) sur Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull (Le royaume du crâne de cristal, en français).

Comme un gamin, je suis allé me gaver d’un seau de popcorn au cinéma hier soir, pour m’enivrer de courses folles, de bagarres, de bestioles, serpents, temples, tombes, squelettes et de toutes ces vieilles machines tordues et anciens gadgets qu’un Indy 4 pouvait promettre. En fait, je les attendais depuis la fin du générique de La Dernière Croisade. Confortablement assis, je m’installai, en bavant presque, et j’attendis le thème du film. (Attention: chute de SPOILERS plus loin)

Dès les premières minutes du film, de curieux doutes m’assaillent tel un guerrier. Voyons: Spielberg, Lucas, Harrisson, le meilleur d’Hollywood (le plus cher en fait) tous réunis, comment seraient-ils capables de… mais si:

CE FILM EST NUL.

Attention, pas parce que ce n’est pas du Fellini ou du Kubrick. On n’en veut pas quand on va voir Indy et son Fedora. Ce film est nul car il ne tient pas le suspense plus de 5 minutes d’affilée.

Indy qui se planque dans un frigo pour résister à un essai nucléaire et en ressort sans une égratignure, ouarf ouarf. Le môme au nom ridicule (Shia LaBeouf, comment ça elle est « à chier la bouffe? ») qui se pavane dans la jungle de liane en liane comme Tarzan avec ses potes les singes qui viennent lui révéler le secret pour passer d’une bagnole à l’autre en pleine course, hé? On est de retour avec les Ewoks et le pire de Star Wars qui aime prendre son public pour des nœuds-nœuds.

C’EST DE LA MERDE (citation culinaire)!

Jesus est un fan, son chien s’appelle Jones et il veut appeler sa future fille Indiana. Bien lui en fasse. Je ne suis pas un énorme fan mais les trois Indiana Jones m’ont scotché, ce fût un vrai plaisir, ils avaient chacun leur caractère propre et ils fourmillaient de petites surprises, de petites perles, de ce qui fait un grand film dans lequel on ne s’ennuie jamais. Lucas et Spielberg ont à mon avis prévu le coup en déclarant en chœur, comme répété à la parade: « la plupart des fans ne vont pas aimer le film ». Mais les gars, le problème c’est que la plupart des gens, tout court, ne vont pas l’aimer votre film à millions partis en fumée. Et je pense que vous le saviez.

A la sortie du film mes premières réflexions concernaient, entre autres, un montage complètement raté, exactement comme l’a remarqué Jesus, donc on ne doit pas être les seuls. Le rythme est mal coupé, il y a d’énormes longueurs, les gags sont téléphonés 3 heures avant et de bout en bout le scénario est creux comme le cerveau de Lucas complètement obsédé par ses délires d’Aliens qui n’ont pas changé de forme en 60 ans. L’entrée en matière, les nazis cocos cherchant à s’approprier une technologie Alien, est un excellent début pour un bon Indiana Jones. Mais l’idée est complètement gâchée. Dieu merci on n’a pas eu droit à la fin du monde en 2012, mais presque.

Et M. Spielberg, sauf votre respect pour de grands moments que vous nous avez apporté, je crois qu’il est temps d’arrêter de faire des films. Les Flares sont vraiment gênants, la lumière, si typique des Indy, est vraiment gênante, on voit même le projecteur bouger avec la caméra, faut vraiment arrêter. Le premier choc passé (le nazi coco à l’entrée d’Area 51 qui se relève avec le reflet du projecteur droit dans la figure) on se dit que c’est probablement voulu, c’est pas un Spielberg qui nous ferait ça quand-même.

Rayon scénario c’est guère mieux. Dans la première partie du film, un Shia LaBeouf tout pimpant s’amène avec sa cargaison de promesses de faire un bon fiston d’Indy et, pouf! Il disparaît dans toute la 2e moitié! Evanoui le gamin, transparent.

Enfin bref, si au moins on n’avait pas eu droit à des dénouements tirés par le cheveux, genre j’assemble 13 squelettes j’obtiens un Alien, ou je saute dans le premier trou venu alors que le temple se transforme en vaisseau spatial et je me retrouve droit sur me pattes dans la salle de la scène précédente. Ou encore, la meilleure, je suis un Alien pas content et je regarde droit dans les yeux la vilaine nazie médaillée de Lénine pour qu’elle se désintègre en CGI à deux balles. Non, les gars. Non! C’est le niveau d’Uwe Boll, sérieux. Même Roland Emmerich m’a tenu un peu plus en haleine (de mammouth).

P.S.: INDY SE MARIE AVEC MARION. QQUUOOIIII? Encore des idées à la Lucas avec ses happy-ends ridicules. Cette fois Indy (ou Jonesy) est bien mort. Enfermez George Lucas! Interdit de films!

Post-P.S.: ceci est une critique, pas la peine de nous insulter si vous avez aimé le film, faites-le nous savoir gentiment.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je l’ai vu hier soir et c’est vrai , question suspence : c’est simple y en pas !
    Indiana n’a pas l’air d’etre réélement en danger , quand on le voit resister aux attaques nucléaires dans un frigo au début on a vite compris .

  2. Ce ne sont pas des nazis, (en 1957… hum) mais des communistes hein…
    Sinon oui ce film est une grosse bouze et Lucas à encore une fois torpillé de l’intérieur ce qui aurait pu être une tuerie…

  3. Faut arrêter les gens, d’accord pour un Indiana Jones c’est raté, mais de là à dire que c’est un film de merde, faut pas abuser non plus, personnellement il m’a apporté tout ce que je demande à un divertissement audiovisuel. Et je précise que je suis un grand fan de l’ancienne trilogie. Par contre c’est vrai que certaines scènes sont vraiment pitoyables (singes – mariage).
    A comparer à un Benjamin Gates, je trouve cet Indiana Jones largement supérieur. Puis bon un Indiana Jones sans scènes complètement loufoques c’est plus un Indiana Jones :)

    Enfin bon pour résumer mon avis:
    -mauvais Indiana Jones (20 ans après évidemment qu’on peut pas en refaire un de la même trempe que les autres)
    -très bon film

  4. @mortimer
    J’étais sobre, pour une fois. Mais le lapsus est révélateur, peut-être aurais-je préféré de vrais nazis que des nazis déguisés en soviétiques.

  5. Moi j’ai trouvé se film bien divertissant, le scénar colle assez bien avec le mythe des cranes de cristal (cristaux?) hormis la forme du crane completement farfelue XD, mais c’est clair que ca ne vaux pas les précédents opus, la manie de spielberg a vouloir tourner a la facon premier films est débile de mon point de vue. A certain moment on voyait que trop bien que les personnages ont été rajouté sur un fond par CG. et la fin trop tirée par les cheveux (même style de fin que Crocodile dundee 3) enfin accrochez-vous il y aura une suite :-) (même 2 , une nouvelle double trilogie pour lucas ? quelle originalité XD)

  6. Je veux bien vous croire… Perso je l’ai pas vu, mais comme bien des fans, même si beaucoup de monde dit que c’est de la merde, je vais tantôt me précipiter dans la salle pour me faire mon propre avis…

  7. Arrêtez, quand vous avez bossé toute la semaine comme un taré rien de moins qu’un PANDA kung Fu (sans meme connaitre, rien qu’au titre je voulais le voir) ou cet Indiana Jones.
    Il y a plein de grottes, de portes secrêtes, etc : c’est du film d’aventure diversissant et là il tape dans le mille.
    La scène du frigo est tellement inimaginable qu’on a le ton dès le début. La poursuite à l’intérieur du hangar AREA 51 n’est pas crédible. AREA 51 était le plus gros secret donc le site le mieux gardé, c’est pas trois cocos qui vont en prendre possession.
    En résumé : plein d’incohérences et plein la vue et à la fin un bon divertissement qui défoule.

  8. Sacré Jésus.
    Toujours le mot pour rire.
    Clouer ce que l’on a adoré, c’est bien son style.
    Et son histoire à lui, elle est pas nul ?
    Fils de Dieux qui réssussitent… et sans une égratignure.
    Oulala ces gens qui sont jamais content.
    IJ4, c’est pas de la bombe (atomique) mais c’est pas de la daube.
    Ca reste un excellent blockbuster.
    Un jour le monde reconnaîtra le gros Georges pour ce qu’il est: un visionnaire qui a changé le cinéma.

  9. j’ai vu un raté dans une séquence. Quand jones parle avec son fils dans le bar et que ça fini bagarre.
    Son fils met un coup de coude a un gicleur de moutarde et là changement de plan de vue il se retrouve debout et hop rechangement de plan de vue il encore renversé et Jones le relève sur la table.

  10. J’ai adoré ce film, c’est du pur Indiana Jones, du grand n’importe quoi avec classe, sans lourdeur.
    Ca faisait bien longtemps que je n’avais passé un aussi bon moment devant un film.

  11. Ce film c’est une escroquerie, comment peut on le trouver bon(vous etes surement des fans de Beowulf…), rien que la scène du début avec l’essai atomique c’est quoi cette blague, l’histoire des cranes et des extraterrestres le clou du spectacle, je m’attendais à voir débarquer mulder et scully non mais oh quand meme les gens faudrait se réveiller ca colle vraiment pas au personnage et au ancien indiana jones, vous allez me dire aussi que vous avez failli pleurer quand il découvre que c’est son fils, je suis sur que les gars de mozinor doivent se frotter les mains…

  12. Je sors de ma deuxième séance. Cet épisode est définitivement à la hauteur des précédent. Le 3 reste inévitablement devant grâce à son empire nazi et la quête du Graal, mais je vous conseille de le revoir une seconde fois, ça permet d’avoir un œil un peu plus identique à celui qu’on a quand on revoit les vieux.

    Lors de la deuxième séance, le film m’a parût plus long et plus complet. J’ai fait plus gaffe à toutes ces choses qui font Jonesy ce qu’il a toujours été.

  13. Je suis d’accord sur la critique globale du film. Mais une nuance sur le happy end à ch… du film. Je suis désolé de dire que point de côté « films à fin foireuse » Steven Spielberg n’est pas vierge.
    « AI » est un film qui déconne complètement pour les mêmes raisons qu’Indiana Jones 4: des extra terrestres « ex machina » qui n’apportent rien au film. Il y a des mélanges de genre qui ne vont pas ensemble. Archéologues et ovnis? Robots et ovnis? Pourquoi pas plombiers et ovnis?

    Les hommes verts c’est autant le fait de Steven que de George. Ils sont tous deux restés dans leur trips interstellaires (rencontre du 3ème type et ET pour l’un, Star Wars pour l’autre). Il faut évoluer les gars!!! Une fois deux fois trois fois ça va après ça devient vraiment lourd!

  14. C’est Indiana Jones, reveillez vous. C’est exprés si c’est exagéré. Vous vous attendez à une histoire sérieuse où quoi ? Pour ça y’as plein de films bien qui sortent chaque semaines, mal distribués et non visibles après une semaine et vous en parlez pas. Ils valent vraiment le coup. Je pense à Joshua, the mist… Donnie darko à l’époque qui est devenu culte après sa sortie en dvd.
    Indiana, c’est du divertissement, ça bouge on ne demande pas plus que de le voir sur écran géant sans réfléchir. Ca me fait marrer après avoir vu un film dramatique.

  15. Harrison Ford n’est pas crédible, on dirait qu’il s’emmerde dans ce film. Karen Allen ? elle reste les bras ballants dans certaines scènes comme si elle ne savait pas ce qu’elle doit jouer…
    Immense faute de goût ou historique ou les deux, la harley est un modele 2000 et plus. Frein à disque hydraulique à l’avant….. Moteur en alliage… Impossible en 1957.. Avec toutes les répliques qui existent ils ont pas pu s’en payer une ???
    Pas de souffle épique, pas de mystère ou si peu : dès le début on sait que ce sont les « petits gris » qui vont nous rendre visite à la fin.
    La scène finale du mariage est hilarante tellement elle est ridicule!

  16. Je n’ai qu’un mot à dire : je suis « déçu », ce film est certes un divertissement mais il me semble baclé. En supprimant la scène « à la Tarzan », le mariage et surtout les aliens ça aurait pu être intéressant… plus dans le style du jeu Uncharted… on peut faire du Indy comique et divertissant sans tomber dans le ridicule… c’est dommage espérons qu’ils se rattrapent sur le prochain 😉

  17. Je l’ai vu mercredi a sa sortie.
    Super Fan des 3 premiers, j’suis ressortir dégouté. A la réplique « c’est de la merde » je réponds avec franchise : « Oui c’est vrai ».
    Scénario nul, Trop forte présence de fond bleu (bien visible), Méchant(e) pas du tout charismatique, Scène d’un ridicule jamais atteins (tarzan qui fait la course avec des voitures…).

    Bref, a vite effacer de sa mémoire.

  18. Ben , nous on a bien aimé.
    Sans atteindre le super Indy3 , celui – ci est divertissant.Regardez un James Bond et dites moi s’il n’y a rien d’extravagant dedans ?
    Il n’est pas plus invraisemblable que des ET aient laissé des crânes qu’ils aioent construit une porte des étoiles ou que le graal existe. C’est un film de SF , pas une daube primée à cannes ou on ne comprend rien du début à la fin. C’est un film pour divertir sans avoir à réfléchir.

  19. C’est hallucinant quand même que des fans crient à l’escroquerie, à cause d’aliens, ou d’essais nucléaire ou je ne sais quoi.
    Je rappelle quand même que dans le numéro deux, un type sort le coeur à main nue, qu’il continue de battre, et que l’autre type reste frais comme un gardon. Que la fille se fait plonger à 1 mètre du bain de lave, juste en sueur, et en ressort tranquillement, que dans le 3, un type à vécu 700 ans dans une grotte, qu’un nazi éclate en buvant de l’eau, et que le graal soigne une blessure par balle, avant de faire s’écrouler un temple complet, juste par le fait de franchir une dalle.
    Je veux bien considérer que le film est mal monté, ou mal écrit, bon, mais critiquer les absurdités, c’est…absurde !
    Et c’est un fan qui parle.

  20. feut de l’amour+tarzan+rencontre du 3éme type+armagedon sepoudré sela de méchant en uniforme a la langue incompréansible sans oublié la bonbe nucléaire un mots : NUL

  21. et bien sur avec un supens digne des desins animé du samedi matin on est bien loint du charisme des autres §§§§

  22. C’est simple: j’ai vu le film, je suis dégouté ! D’abord, il y a Indy qui survit à une explosion nucléaire dans un frigo : dans la réalité, il serait mort !! Ensuite: aucun suspense ! Et puis c’est idiot, le happy-end à la fin ! Ils se marient, et alors ?!!? Même si M.Ravenwood attendait ca depuis belle lurette ( depuis la fin des AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE), c’est pas ce qui va sauver le film, hein ! Et puis je le retiens, Spielberg et ses délires de toujours faire apparaître des extra-terrestres (E.T; La guerre des Mondes, Rencontre du 3ème type, maintenant y’en a marre ! )!! en tout cas, une chose est sûre : je me l’achèterai pas en D.V.D ! Peut-être le jeu P.C, et c’est tout !! Franchement, je préférai nettement la trilogie des Aventuriers, du Temple Maudit et de la Dernière Croisade ! Ce film est NUL ! Surtout quand on voit Indiana Jones survivre à une cascade de 30-40 mètres ! Ha ! Me fait pas rire ! Il serait mort là-aussi, dans la réalitée !!!

  23. A tous ceux qui critiquent cette critique : Il y a, à un moment, un seuil où un film est objectivement mauvais. Surtout un film d’action hollywoodien, genre qui ne fonctionne qu’en souscrivant à certaines règles. Cette critique est écrite sous le coup d’une certaine rage, celle du fan déçu, et probablement manque t-elle de précision. Mais tous les points soulevés le sont à raison : problèmes cruciaux de rythme, de scénario, de cohérence narrative, incapacité à tenir un suspens, incapacité à viser un public (ce qui donne un film bâtard, tellement grand public que c’en est à vomir, cf les gags débiles, la complicité avec les singes… qui a appelé ça de la « loufoquerie »?), linéarité mortelle, même pour un Indiana Jones.

    Les Crânes, ça n’est pas un mauvais Indy, c’est un mauvais film, de bout en bout, dont on peut sauver quelques fragments (mais il faut arrêter avec ça, un film n’est pas moins mauvais parce qu’il y a de bon passages. C’est un film, pas un puzzle, ou un kit!)

    En penser autre chose, même avec une culture ciné ultra-limitée, c’est avoir le sens critique d’un gosse de 12 ans.

  24. Vous confondez un peu tout… Lucas est le sénariste et Spielberg le réalisateur, renseignez-vous avat de les mettre dans le même panier……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité