Phoenix devrait toucher Mars dans la nuit

PhoenixTandis que vous êtes déjà à la plage ou en train de savourer votre barbecue du dimanche, sachez que le Phoenix Lander de la NASA doit toucher Mars ce soir, à 20 heures, heure de New York, soit dans la nuit vers 2 heures du matin pour nous. L'engin lancé en août dernier devra subir 7 minutes de terreur d'après CNN; on a vérifié, il ne s'agit pas d'une séance de placard avec Paris Hilton.

Lors d’une manœuvre à faire hurler les freins, la sonde passera de 21’000 km/h à 8 km/h en l’espace de 6 à 7 minutes. Voici différents liens sur lesquels vous pourrez suivre en direct l’amarsissage (ben voui, c’est comme ça qu’on dit):

CNN avec commentaires de Miles O’Brien
NASA TV

National Radio Astronomy Observatory à l’aide du Green Bank Telescope

La NASA n’est pas très rassurée car seulement 5 atterrissages télécommandés ont réussi sur 13. La NASA prévient aussi qu’il y a un décalage de 15 minutes entre la réception des images et la confirmation à cause de la distance. [Tom’s Astronomy Blog]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca y est ! l’amarsissage s’est déroulé comme sur des roulettes et on a pu le suivre en direct live via les 2 flux mis à disposition par la NASA.

    C’était vraiment intense. Un vrai suspens. Phoenix a transmis ses données en temps réels et même les « 7 terribles minutes » que durent la phase d' »entrée, descente et amarsissage » se sont bien passées.

    Pourtant c’était pas gagné. En 7 minutes, le transporteur a dû passé d’une vitesse de près de 6 km/seconde à celle de 3 m/seconde. Pour « freiner », Phoenix a utilisé les frictions avec l’atmosphère marsienne, puis le déploiement d’un parachute et enfin des petits propulseurs. L’aterrissage s’est fait sur des air bags supportant le poids du transporteur.

    A chaque phase, on pouvait voir sur la graphique des transmissions, les différents signaux annonçant le déclenchement et/ou le bon déroulement des instructions. Une fois posé, Phoenix a cessé d’émettre. Explosion de joie dans la salle de contrôle de la NASA, tous les ingénieurs se prenant dans les bras et se félicitant.

    Phoenix va donc passé les 90 prochains sols (un « sol » est un jour martien durant 40 minutes de plus qu’un jour terrien) à explorer le sol et l’atmosphère du pôle nord de la planète Mars. Armé de 7 outils sophistiqués, Phoenix a pour mission d’étudier la possibilité de la vie sur Mars.

    Je vais me coucher pour me remettre de toutes ses émotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité