Les militaires veulent des robots chauve-souris espions

Les militaires sont allés voir les scientifiques de l'université américaine du Michigan et d'autres écoles en leur demandant de concevoir une chauve-souris dotée de caméras à vision stéréoscopique, d'un radar miniaturisé, d'un système de guidage autonome ultra-sensible, de la possibilité de se régénérer en énergie, et d'une radio pour transmettre les données aux troupes engagées dans les zones de combat urbain.

Etait-ce trop leur demander? Visiblement pas:

spy-batbat_close.jpgLe cahier des charges consiste à concevoir une chauve-souris de 15 cm de long, pesant moins de 115 grammes et qui n’utilise qu’un watt de puissance, alimentée par une batterie ion-lithium capable de se recharger non seulement à l’énergie solaire, mais aussi grâce au vent et aux vibrations aléatoires.

La chauve-souris serait employée pour des missions de surveillance ou pour opérer comme relais pour des transmissions en temps réel, avec pour objectif de transmettre non seulement de l’image et du son, captés par des mini-caméras et des mini-microphones, mais également des mesures de radiations ou de gaz toxiques.

Dotée d’un budget de 10 millions de dollars sur 5 ans, l’université du Michigan créée le « COM-BAT » (Center for Objective Microelectronics and Biomimetic Advanced Technology). Leur objectif consiste à miniaturiser un maximum de technologies. Car en l’état actuel du matériel disponible, une telle chauve-souris mesurerait 3,65 mètres. Pas vraiment furtive.

Pour la récupération d’énergie, l’université va s’attacher à développer à doubler l’efficacité des panneaux solaires, à réduire par 1.000 l’encombrement des systèmes de navigation autonome, et à améliorer leur consommation énergétique. Le système de communication devra également être réduit par un facteur dix.

On peut donc espérer que le fruit de leurs recherches bénéficie à la communauté robotique, au delà des besoins spécifiques de la chauve-souris espionne. [UMich via Ubergizmo]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 115 grammes le tout ? Ben elle sera inutilisable dès qu’il y aura du vent, ou alors il y aura un tel perfectionnement du système de stabilisation qu’elle n’est pas prête à sortir de si-tôt.

  2. Le Robot Grimpeur de Mur de SRI

    Ce robot utilise donc l’électro-adhésion pour se “coller” et se déplacer sur des murs, en générant une mini charge électrostatique entre le châssis du robot, et la surface sur laquelle il se déplace (le mur par exemple), ce qui permet au robot de rester accroché aux différentes surfaces.

    Selon ses concepteurs, le Robot Grimpeur est capable de grimper, s’accrocher et se déplacer sur tous les types de surface (bois, murs, verre…), qu’elles soient sales et poussiéreuses ou propres; il peut également être activé ou désactivé instantanément, et ne nécessite qu’une très faible puissance pour son fonctionnement (20 microwatts/newton~).

    http://hermes001.skyrock.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité