La machine à laver qui ne consomme qu’une tasse d’eau par lavage

Des inventeurs britanniques, de l'Université de Leeds, ont planché sur une machine à laver qui porte l'éco-consommation à un nouveau niveau: une seule tasse d'eau est nécessaire pour faire une machine entière (avec un peu de détergent) (3). Au lieu de se servir d'eau, la machine Xeros utilise des milliers de bouts de plastique (20 kg) pour chaque lavage: lorsque la tasse d'eau est chauffée, les bouts de plastiques s'agitent et absorbent la saleté (4) y compris la plus tenace, comme les taches de café et de rouge à lèvre dira la pub. Les morceaux de plastique sont ensuite évacués (5) à la fin du cycle et peuvent être réutilisés une centaine de fois (2).

Même si ce n’est encore qu’un prototype, les inventeurs comptent bien commercialiser leur machine et il se pourrait même qu’on la voit en magasins au même prix que les machines conventionnelles dès l’an prochain. Une famille anglaise consomme 21 litres d’eau par jour en moyenne pour laver son linge, soit 13% de la consommation du pays. Près de deux millions de machines à laver sont vendues chaque année en Angleterre sur un marché estimé à un milliard de livres sterling (1,25 milliard d’euros). [Daily Mail]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @hum : je peut pas te répondre mais esperons qu’il faille pas laver les billes de plastique apres chaque lavage, meme si un autre tasse d’eau suffierai probablement a les laver ^^

  2. Le pack de lessive à payer , le pack de billes à payer .Comme les encres des photocopieurs , le kg de billes coute aussi cher que du caviar mais on ne le change que tout les 6 mois .
    Apres les Anglais vont venir critiquer les Francais comme quoi on est sale .Ptdr en voyant ça , ils pourront causer les rosbiffs .

  3. 100 machines ça fait 2 ans à 1machine/semaine. si le plastique est recyclable, c’est plutot un bon geste pour l’economie d’eau. de plus je doute que les morceaux de plastiques soient si chers que ça. ce qui lave dans une machine c’est surtout les frtottements donc le concept tient la route…

  4. Reste a savoir si les bouts de plastique sont recyclables. Sinon je ne suis pas sur que 20kg de plastique soit moins néfastes que les qq m3 d’eau utilisés…

  5. @chris:Tu vis dans le monde merveilleux des célibataires pour faire qu’une machine par semaine non?

    Moi ce qui me gène plutôt c’est que pour laver des vieux draps en coton admettons que ce soit bien les bouts plastique mais qu’est ce qu’il en ait point de vue abrasion sur les vêtements délicats?

  6. Je dirais même plus: salibataire, parce qu’il ne faut jamais changer les draps et serviettes pour se contenter d’une machine par semaine.
    Comme le faisait remarquer hum, qu’advient-il du plastique? Remplacer de l’eau renouvelable par 20Kg de plastique, c’est typiquement une fausse bonne idée marketing pour te vendre ce dont tu n’as pas besoin. De plus, les boules pour laver le linge avec moins de détergent, ça existe déjà mais ça use en effet le linge.

  7. et là, les bouts de plastiques tiennent la saleté dans leurs bras et tapent du pied dans le hublot en gueulant « recupère ton linge pendant que je tiens la crasse ».
    (un retour des enzymes gloutons pour les trop jeunes ou les non fans de rire et chansons).

  8. @Cypheel:
    non je ne vie pas au pays des celibataires mais par contre au pays des mois sans pluie, ça peut aider…
    une machine/sem c’est une moyenne. si tu es à 2/semaines, en admettant que le sac de billes te coute 20€ par an donc, c’est pas la fin du monde. ça te fera juste une sortie de moins en boite… Etant donné que celà suppose également une economie d’eau finalement tu vas les rattraper tes 20€, voire meme beaucoups plus. Maintenant je pense que le concept est économiser de l’eau non pas pour baisser ta facture mais pas soucis de manque dans certains pays dont là ou je suis. Je soutient ce genre de concepts car celà fait partit de mon taff, et ce n’est pas en restant les bras croisés et critiquer qu’on avancera. je suppose que tu as dejà reglé tes toilettes ou posé ta brique pour consommer moins d’eau par exemple, évidemment…

  9. @Chris: genre tu utilises encore des toilettes? Oo moi perso j’ai une pelle et un jardin.
    Et pour me laver j’ai une cruche et un récupérateur d’eau de pluie parce je pense qu’il est plus que temps qu’on arrêtes les douches qui sont des gouffres à eau.
    Au faite j’ai 2 spoilers:
    1: L’eau ça ne disparait pas dans les canalisation.
    Les réserves d’eau mondiales n’ont pas diminuées d’un poil (à part les quelques litres qu’on a envoyé dans l’espace).
    2: Si tu niques ton linge à cause du plastique et que tu dois le changer ne serait que 5x plus souvent à cause de ça tu ne penses pas que tu peux « gaspiller » encore plus d’eau que tu n’en as économisé? Tu comprends maintenant l’intérêt de ma question sur l’usure du linge? un bilan d' »écologie » ça ce fait en prenant en comptes tout les facteurs (je n’ai pas la prétention d’être capable de les prendre tous en comptes, juste de m’apercevoir parfois qu’il manque manifestement des données, c’est mon métier) qu’ils soient directes ou indirectes.

  10. @cypheel
    perso j’ai pas de jardin mais la derniere fois que j’ai creusé mon trou pour c..r ça ne m’a pas posé de probleme. Comme apaprement toi tu le peux, c’est tout à ton honneur de porter ta contribution a sauver la planete ainsi…
    Je trouve dommage de se focaliser sur une « donnée » qui n’a pas été démontrée comme l’usure des tissus par le plastique. et surement qui si c’etait le cas on pourrait surement améliorer. maintenant pour le savoir il faut avoir l’idée, fabriquer un proto, le tester à court et long terme ect. tout ce qu’on voit ici c’est un schema de concept, meme pas une image virtuelle ou recherche formelle. donc plutot que d’avancer des problemes virtuels a ce concept virtuel mieux vaut donner des idées concretes pour la faire évoluer.
    Si on s’etait arreté au 1er moteur a combustion interne parce qu’il polluait et consommait 40litres/100 on n’aurrait pas évolué vers des moteurs à 4L/100 ou encore moins decouvert la pile a hydrogene. L’idée nait du besoin.
    Quand tu parles des reserves d’eau mondiales, c’est sur qu’au final l’eau est toujours quelque part. a tel point qu’on l’envoi par bateau pour alimenter d’autres villes (cf barcelona) et je ne parle pas du continent africain.
    bref, faut pas crier avant d’avoir mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité