Un bateau vert pour voguer sur des flots bleus

9441_90608112008_17.jpgL'évolution de la grande plaisance passe par plus de verdure. Et les yachts à moteur ne sont pas les seuls concernés. Gizmag s'est intéressé au Projet GreenJet, un énorme voilier de 57 mètres contrôlable par un seul homme via un écran tactile.

Pour ce projet, le designer Erik Sifrer s’est inspiré de son précédent yacht, le SY120, qui fonctionne de manière similaire. Sauf que le nouveau est plus grand, plus rapide et plus perfectionné.

Ce qui est cool à propos de ce bateau est qu’il élimine le besoin de recourir à des dizaines de marins bobybuildés pour manœuvrer. Il suffit d’un barreur qui contrôle les systèmes météo et adapte la navigation via un écran tactile. Les deux voiles peuvent être hissées tout en haut des mâts de 55 mètres en 30 à 40 secondes, et peuvent tourner sur 160 degrés.

D’autres navires, comme le Faucon Maltais, sont peut-être plus grand et partiellement automatisés, mais le Projet GreenJet repousse plus loin les frontières de l’automatisation. Et s’il ne s’agit encore que d’un concept, Sifrer précise que la réalisation n’est juste une question de temps et d’argent. Les premiers calculs de production ont déjà été effectués, et Sifrer a juste besoin d’un peu de soutien pour son projet, qui coûtera 45 millions d’euros et nécessitera 3 à 6 ans pour sa construction. En théorie.

Car si la technologie rend bien des services en mer, faire de la voile reste très compliqué et nécessite une lecture fine des vagues, des vents et des courants. On n’y est pas encore vraiment parvenu à l’heure actuelle quand les conditions sont difficiles ou sur grande distance, et les 3 à 6 ans pourraient bien se transformer en 60 ans. Mais peut-être pas, après tout? [Gizmag]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité