L’ado moyen stocke 842 morceaux piratés sur son iPod

ipod-06-1.gifDans une récente étude, l'association British Music Rights a mesuré la quantité de morceaux volés présents dans la musique transportée au quotidien par les jeunes de 14 à 24 ans sur leurs baladeurs.

La moitié d’entre eux n’a jamais acheté de musique. Et 842 des 1.770 morceaux possédés en moyenne sont volés, ce qui représente 48% de leur bibliothèque musicale.

De plus, la moitié de ce groupe partageait allègrement toute sa musique, sans doute via BitTorrent. Ceci étant, on ne sait pas exactement si une copie de sauvegarde d’un CD était considéré comme un morceau volé. Et si c’est effectivement le cas, ces chiffres deviennent très délicats à interpréter.

Malgré tout, 80% de ces pirates de musique ont indiqué qu’ils seraient prêts à payer environ £10 (13 €) par mois pour un forfait d’accès à de la musique légale. Il ne reste plus maintenant qu’à trouver un service au forfait aussi alléchant que les recoins plus sombres d’internet. [Times Online]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. waouh ! 13 euros ca fait cher ! Surtout quand on a entre 14 et 24 ans !
    Il faut pas s’étonner de ces chiffre puisque les récentes lois sur le piratage qui administrait un mois sans internet suvit d’une interdiction a vie (ETC…) n’est toujours pas appliquée et ne sera pas appliquée avant un moment !

  2. Je trouve que ces chiffres sont quand même assez bas et en deça de la réalité. Mais quand on voit le prix des albums vendus dans le commerce et les protections qui sont dessus on peut se demander à qui la faute??!!
    Je pense que 13€ c’est cher mais c’est les parents qui payent donc ya pas de problème avec ce tarif. C’est mieux que rien.

  3. Moi ça fait des années que je n’ai plus acheter un CD.

    Le pire c’est qu’a chaque fois que je suis devant des CD ou films interessants, que je veux les acheter, il y a une petite voie dans ma tête qui me dis :
    « T’est con ou quoi ? t’est pas un pigeon, pas besoin de l’acheter si tu peux le télécharger »

    Donc je l’achète pas… et ne le télécharge pas aussi car une autre petite voie me dit que c’est mal… Je suis coincé.

  4. Au départ, je prennais les cds de mes parents pour les mettre en mp3… puis les cd des potes… Puis à chaque fois que je vais dans un magasin, des tonnes de cd, et je suis là à me dire, ça je prends, ça je prends, ça je prends… Et en effet, arrivé chez moi, je pioche dans « recoins plus sombres d’internet », autant dire, dans les recoins les + visités d’internet. Mais, ce n’est pas parce que je ne veux pas acheter… je ne veux pas être volé. Je suis un grand fan de Jamiroquai, j’ai tout téléchargé ^^ (je plaisante, j’ai emprunté tout à ma copine :p) et je me suis promis que, si le groupe passe en Creative Commons comme Nine Inch Nails, j’acheterais, simplement pour me racheter, sans emplir les poches des gros labels. Marre d’être volés (auditeurs ET artistes)

  5. Les majors de la musique tout comme ceux de la vidéo font tout pour inciter au piratage.
    La majeur partie des bénéfices des ventes de CD ne vont pas aux artistes, c’est donc les producteurs les premiers voleurs. Un CD coute rien à concevoir; pourquoi coutent ils si cher alors ?
    Le choix en magasin est largement plus restreint qu’en P2P.
    Aucune possibilité d’acheter en magasin juste les morceaux qui nous plaisent et non l’album complet.
    On ne trouve pas en magasin les morceaux au format MP3 directement téléchargeable sur votre lecteur.
    Tout le monde ne possède pas le haut débit, il m’est déjà arrivé d’acheter de la musique en ligne et de mettre fait couillonné à cause de problème de connexion; en P2P si t’as connexion se coupe le téléchargement ne sera pas perdue et reprendra exactement ou il s’était arrêté.
    Les CD ont une durée de vie limitée, peuvent se rayer facilement, il faut donc en cas de dommage du support acheter une nouvelle foi un produit que l’on à déjà acquérie, si vous le télécharger on vous accuse de piratage; c’est du n’importe quoi !
    En clair les majores nous prennent pour des vaches à lait, l’échange de fichier copyrighté ou pas à encore de beaux jours devant lui.
    En plus c’est pas écologique d’acheter des support produit avec du pétrole dans des boite produites aussi à base de pétrole, emballé dans un filme plastique puis mis dans un sachet plastique. Tout pour une foi arrivé chez soit ripper le tout en MP3 pour pouvoir le mettre sur son lecteur et entasser les CD dans leur boite pour pouvoir avoir la preuve que les morceaux ne sont pas piratés.
    Philosophie de shadok.

  6. Comme les autres je comprends pas pourquoi on designe les possesseurs d’iPod comme coupable 😀 (mouarf cetait un jalou)

    et la moitie de la bibliotheque achetée je trouve ca deja pas mal, ca fait un compromis (meme si je crois pas a ce chiffre j’aurais plutot dit 1/10 de musique achetée mais bon…)

  7. Sachant que dans nos loi actuelles prêter un CD est considérer comme du piratage et donc du vol: comment on peut ne jamais avoir acheté de disque ET avoir volé seulement la moitié des musiques que l’on possède? y’a quelque chose qui m’échappe dans cette enquète…
    Comme toujours vu qu’ils n’indiquent pas le protocole de test les résultats sont bidons!

  8. Moi ce n’est pas le prix de l’album qui me rebute (je dépense 4 ou 5 fois plus quand je vais à un concert), mais surtout le fait que sur les 13 euros de l’album, je sais que seul 1 ou 2 euros iront à l’artiste, au créateur. Et ça je ne trouve pas ça normal.
    Je préfère donc télécharger l’album et faire ensuite un « don » au groupe. C’est pour ça que des initiatives comme celles de NIN ou de Radiohead (ou Magnatune pour ceux qui connaissent) me plaisent beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité