De nouveaux robots tueurs débarquent en Irak

maars_01.jpgVous vous rappelez certainement de cette histoire de robots armés qui se rebellaient, et dont les retentissements avaient failli mettre un point d'arrêt à tout le déploiement de robots militaires armés sur le champ de bataille. L'histoire avait sans doute été un peu exagérée, mais a contribué à inciter le fabricant Foster-Miller à améliorer la sécurité de ses machines.

Les nouveaux MAARS (Modular Advanced Armed Robotic System) de 160 kg ont donc bénéficié de ces perfectionnements, et le fabricant insiste sur le fait qu’ils sont contrôlés par des opérateurs humains. Heureusement, car il s’agit de véritables machines de guerre:

Le robot MAARS peut recevoir en équipement un lance-grenades de 40 mm, une mitrailleuse M240B, ou un système d’aveuglement laser, un mégaphone et un pulvérisateur de poivre lorsque le but de son déploiement n’est pas de tuer.

Côté sécurité d’emploi, le logiciel embarqué permet à l’opérateur de sélectionner des zones de tir et de non-tir, évitant en théorie tout risque de tir sur des troupes amies. Tout ceci reste bien sur à confirmer par la pratique. [Danger Room]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ça remplacerais bien mon chien de garde qui ne surveille plus que sa gamelle. Juste une petite modif (pour le robot pas pour le clébard), un détecteur de mouvement et un détecteur de chaleur et là je serais sur de ne plus avoir de cambriolages à répétition.
    Les lois sont mal faites, vous êtes rembourser d’un cambriolage que sous deux conditions :
    1 il faut que le voleur soit attrapé et ils ont la mauvaise habitude de ne pas laisser de carte de visite.
    2 qu’il soit solvable. Les rares fois ou les cambrioleurs ont été attrapés, ils ne l’étaient pas donc je l’ai eu profond.
    Pour info je ne vis pas en France mais dans une république bananière ex territoire Français.

  2. Les mal nommée lois de la robotique qui n’ont malheureusement aucune valeur en dehors de la morale ne s’appliquent qu’au domaine de l’intelligence artificielle. Ca c’est un mini char télécommandé. Sans quelqu’un pour le piloter çà n’est qu’une grosse boite de conserve explosive.

  3. cela dit çà fait peur quand même. Est ce que les gens qui pilotent ces trucs ne finissent pas par se croire dans un jeu vidéo? Et dans ce cas, quel valeur accordera t il à la mort de ses cibles? Pourquoi pas leur afficher un compteur de points sur la visière, en option?

  4. @Gaboo_bl : Heu, c’est fait pour faire la guerre cet engin… Et la guerre c’est tuer ou être tué. Donc ne pas accorder de grande valeur à la vie que tu ôte durant un conflit, c’est aussi être sur d’avoir plus de chance de finir vivant et avec une santé mentale pas top entamée.
    C’est pas le soldat de base qui fait la guerre qu’il faut blâmer, c’est le diplomate qui à pas su préserver la paix.

  5. Pour finir un soldat humain « de l’axe du bien » travaillera chez lui dans son salon devant son écran avec une manette dans les mains. Quel autre choix aura « l’axe du mal » de se défendre en attaquant les « civiles du bien » chez eux dans dans leur pays bien démocrate !? Et les « gentils » vont en être tout étonnés !

  6. « ’ils sont contrôlés par des opérateurs humains. Heureusement, car il s’agit de véritables machines de guerre: »

    Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne nouvelle qu’ils soient controlés par des humains… Nous sommes capables du meilleur comme du pire…

  7. C’est toujours louche des titres pareil pour un article. Encore un bon moyen de ramener des visiteurs un peu naïf sur son site. Bref, si vous lisiez l’article source en Anglais, vous sauriez que 3 de ces robots ont été mis en test en Irak pendant 9 mois mais n’ont jamais tiré un seul coup de feu avant d’être retiré du champ de bataille pour des raisons de sécurités.
    Donc je vous rassure, TERMINATOR c’est pas pour demain !!!!!! faut pas croire tout ce qu’on vous raconte sur les blogs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité