Les satellites espions qui n’existaient pas immortalisés en photos


Le photographe Trevor Paglen expose à l'université de Californie, au Berkeley Art Museum, une série de clichés immortalisant ce qui n'existe pas, du moins pas officiellement. Ses photos ont déniché 189 satellites espions, ceux qui officiellement n'ont jamais existé. L'expo de photos The Other Night Sky (L'autre ciel de nuit) montre des images de satellites repérés grâce à un appareil de repérage d'étoiles.

Apparemment, l’artiste chercherait un lien entre les cachoteries gouvernementales et le combat historique de Galilée conte l’église catholique. Aidé par un astronome amateur, le photographe a donné un nom à chaque satellite. L’expo a lieu jusqu’au 14 septembre. paglensats3paglensats2

paglensats1 [Wired]


Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai rien pigé à l’article en anglais mais les photos ne prouvent rien. ça peut tout aussi bien être des étoiles filantes, des ovnis et même des avions à très haute altitude.
    On voit juste des traces dans le ciel. A mon avis des astronomes amateurs ou pas peuvent voir largement plus !

  2. En fait je suppose que la photo a été prise avec un très faible ISO et un temps d’exposition très élevé rendant les objets animés en trainé. Comme certain clichés ou on ne vois que les phares des voitures.
    Comme le satellite se déplace a vitesse très réduite pouvant être confondu avec une étoile, c’est la preuve qu’elles ce déplacent.

  3. Le satellite espion renvoie la lumière du soleil pendant la nuit (ce qui prouve qui en a un à cette endroit). Tout cela en prise de vue très réduite. Cela donne le déplacement de celui-ci. Tout gardant un esprit artistique pour une exposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité